Synthèse de presse

17 août 2015

11h58 | Par INSERM (Salle de presse)

Fabrication d’une prothèse de la main grâce à une imprimante 3D 

Le Parisien consacre un dossier aux innovations permises par la révolution 3D, notamment dans le secteur de la santé, alors qu’un enfant de 6 ans va pour la première fois en France bénéficier d’une prothèse de la main conçue par une imprimante 3D. Cette avancée a été réalisée « grâce à l’ONG américaine Enabling the Future, qui met en commun des plans de prothèses de mains, à but humanitaire, afin que divers particuliers dans le monde les conçoivent quasiment d’un clic sur leur imprimante 3D ». La technologie 3D connaît aujourd’hui un succès majeur car son brevet est tombé dans le domaine public, et les prix d’une imprimante oscillent pour le moment entre 500 € et 3000 €.

Le Parisien, 17/08

Les ravages de l’alcool sur la mémoire des jeunes une nouvelle fois mis en lumière

Mickaël Naassila, directeur d’un groupe de recherche sur l’addiction à l’alcool, accorde un entretien au Journal du Dimanche sur le thème de l’alcool chez les jeunes. En expérimentant le binge drinking sur des rats, lui et son équipe de l’Inserm ont mis en lumière les dégâts majeurs causés par l’ivresse express sur la mémoire des adolescents. Revenant notamment sur l’avancée du projet européen AlcoBinge, qui étudie l’impact du binge drinking au niveau cérébral chez les étudiants, le professeur Naassila propose, face à cet « enjeu majeur de santé publique », de créer « une journée sans alcool en France, voire une semaine autour de l’alcool ».

Le Journal du Dimanche, 16/08

En Bref

Thomas Pesquet, astronaute à l’Agence Spatiale Européenne et prochain Français à partir à bord de l’ISS, explique sur RFI que 50 % de son temps dans l’espace sera consacré à la recherche médicale notamment à des expériences menées pour l’Inserm. Elles concerneront par exemple la microencapsulation, technique pour délivrer des médicaments,  et les thématiques de dégradation osseuse et musculaire.

RFI – L’invité, 14/08

Claudine Pérez-Diaz, chercheuse (CNRS/Inserm) et spécialiste de la sécurité routière, est interrogée par La Croix sur les actions à mener pour réduire le nombre de morts sur les routes. Plus encore que sur l’alcool ou le téléphone, elle insiste particulièrement sur la limitation de vitesse, à 80 km/h sur les axes secondaires, car « agir sur la vitesse, c’est agir de manière rapide et radicale ».

La Croix, 17/08

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube