Synthèse de presse

18 janvier 2016

12h49 | Par INSERM (Salle de presse)

Essai clinique à Rennes: un accident d’une « exceptionnelle gravité »

Un accident est survenu à Rennes, rapporte l’ensemble des médias. Un homme était, le 15 décembre, en état de mort cérébrale et cinq autres étaient hospitalisés dans les services de neurologie à Rennes, dont quatre dans un état grave, à la suite d’un essai clinique de phase 1. Lors d’une conférence de presse, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a souligné l’« exceptionnelle gravité de cet accident ». Ces tests étaient menés par un établissement privé autorisé, la société Biotrial, centre de recherche médicale basé à Rennes, pour le compte du groupe pharmaceutique portugais Bial. L’essai de ce nouveau médicament visait à la fois la sphère psychiatrique (anxiété, troubles de l’humeur) et neurologiques (troubles moteurs) et a suivi le circuit habituel, a indiqué la ministre. Et d’ajouter que « l’essai prévoyait 128 volontaires. 90 personnes se sont vues administrer la molécule » à doses variables, « d’autres ont reçu un placebo ». Trois enquêtes judiciaires, administratives et techniques ont été lancées.

RTL, France 3, Lepoint.fr, 15/01, Le Figaro, Libération Week-end, 16/01, Le Journal du Dimanche, 17/01, Libération, Les Echos, La Croix, 18/01

AVC : un masque à oxygène pour éviter les séquelles ?

Lepoint.fr rend compte des travaux menés chez l’animal et publiés dans la revue Brain par Jean-Claude Baron, neurologue attaché à l’hôpital Sainte-Anne (Paris) et directeur de recherche Inserm (Unité 894 « Centre de psychiatrie et neurosciences ») en collaboration avec des chercheurs anglais et allemands, qui révèlent que l’application d’un simple masque à oxygène en cas d’Accident vasculaire cérébral (AVC), provoqué par l’obstruction d’une artère cérébrale, permettrait d’éviter de nombreuses séquelles. Les chercheurs ont ainsi montré que cette pratique, très simple, prévenait « quasi complètement la perte neuronale et l’inflammation tissulaire chez ces animaux, et de façon complète les déficits sensori-moteurs, à la suite de l’ischémie cérébrale ».

Retrouvez le communiqué « Un masque à oxygène pour éviter les séquelles de l’AVC ? » sur la salle de presse de l’Inserm.

Lepoint.Fr, 16/01

En Bref

Depuis 1996 et la brebis Dolly, de nombreux animaux ont été clonés. Le débat sur le clonage humain vient d’être relancé récemment, indiquent Les Echos. Certains chercheurs français estiment cependant que la question du clonage humain est caduque, d’autant que près de 170 000 embryons surnuméraires, ne faisant pas ou plus l’objet d’un projet parental, sont actuellement congelés en France, « ce qui suffit largement à couvrir les besoins de la population en termes de besoin de cellules sources embryonnaires », souligne le président du comité d’éthique de l’Inserm, Hervé Chneiweiss.

Les Echos, 18/01

Le Figaro souligne que, selon une étude de chercheurs américains publiée dans la revue British Medical Journal, « une surconsommation de pommes de terre s’ajouterait à la liste des risques de développer » le diabète gestationnel, au cours de la grossesse. Les chercheurs ont étudié 15 000 femmes ayant mené à bien des grossesses entre 1991 et 2001.

Le Figaro, 18/01

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube