Synthèse de presse

02 octobre 2017

12h31 | Par INSERM (Salle de presse)

Les perturbateurs endocriniens affectent le comportement des petits garçons

L’ensemble des médias rendent compte d’une étude épidémiologique réalisée en France par l’Inserm et publiée dans la revue Environmental Health Perspective, qui montre que l’exposition des femmes enceintes à certains phtalates et à certains phénols, est associée à des troubles du comportement chez leurs garçons âgés de 3 à 5 ans. Cette étude, pilotée par Rémy Slama, chercheur Inserm (Unité 1209 « Institut pour l’Avancée des Biosciences »), a porté sur 529 petits garçons de la cohorte mère-enfant Eden. Parmi les effets sur les enfants figurent l’hyperactivité, le repli sur soi, l’anxiété et la crainte devant les situations nouvelles.

Lire le communiqué de presse « Exposition prénatale aux perturbateurs endocriniens et troubles du comportement des enfants », publié le 29/09.

France Inter, Pourquoidocteur.fr, Santemagazine.fr, Legeneraliste.fr, Lesechos.fr, Doctissimo.fr, Lexpress.fr, 29/09, AFP, RFI, 20Minutes.fr, CNews Matin, Lepoint.fr, Lefigaro.fr, Liberation.fr, 30/09, Le Monde, RTL, France Info, Femmeactuelle.fr, Pourquoidocteur.fr, 01/10, CNews Matin, Le Parisien, La Croix, 20 Minutes, 02/10

L’ancienne formule du Levothyrox en pharmacie

L’ancienne formulation du médicament Levothryrox revient en pharmacie ce lundi, soulignent Le Journal du Dimanche, Europe 1 et Les Echos. Elle n’est disponible que de façon provisoire et pour les patients qui n’ont pas réussi à s’acclimater à la nouvelle formulation lancée en mars. Certains patients n’ont pas attendu pour s’approvisionner à l’étranger ou sur Internet. Des produits alternatifs pour les déséquilibres thyroïdiens, dont L-Thyroxin Henning de Sanofi, devraient arriver à partir du 15 octobre.

Le Journal du Dimanche, Les Echos, 02/10

En Bref

Dans son supplément « L’Epoque », Le Monde s’intéresse à la façon de s’alimenter. Le quotidien cite « une étude de l’Inserm et de NutriNet-Santé qui a montré, en 2016, que les personnes suivant une « alimentation intuitive » avaient moins de risques d’être en surpoids ou obèses ». Sandrine Péneau, responsable de l’étude, indique : « Les mentions « manger lentement », « écoutez votre faim », ou encore « faites confiance à vos signaux corporels » pourraient à mon avis tout à fait figurer au Programme national nutrition santé (…) ».

Le Monde, 01/10

Les Echos publient ce jour un article intitulé : « Modifier le cerveau pour restaurer la vue ». Il explique que « l’Institut de la vision va tenter de modifier génétiquement les neurones du cortex visuel pour essayer de guérir certaines formes de cécité ». Et d’ajouter que l’institut, dirigé par le Pr José-Alain Sahel « se retrouve à la tête d’un consortium international visant à mettre en œuvre le projet CorticalSight, qui bénéficie d’une enveloppe de 25 millions de dollars sur quatre ans ». A la base du projet CorticalSight se trouve la technique de l’optogénétique, qui associe l’optique et la génétique.

Les Echos, 02/10

A l’occasion de l’inauguration, le 28 septembre, du centre Broca au Neurocampus de Bordeaux, Christophe Mulle, directeur de la structure, accorde un entretien à Pourquoidocteur.fr. Il explique : « Il s’intègre à un véritable campus,[…], avec des laboratoires de recherche, une école des neurosciences, et le CHU de Bordeaux, donc en lien direct avec l’aspect clinique de la recherche. Il y a, en tout, 50 équipes avec chacune sa spécialité ».

Latribune.fr, 29/10, Pourquoidocteur.fr, 30/09

Lors du Forum SRS organisé le 29 septembre par Sciences et Avenir et La Recherche, trois spécialistes de la neuro-imagerie, dont Mikaël Tanter, directeur de recherche Inserm (Unité 979), qui travaille sur la technique d’échographie par ultrasons, ont débattu des techniques d’avenir pour mieux visualiser le cerveau et ainsi mieux le comprendre. Par ailleurs, quatre spécialistes dont Marie-Christine Jaulent, chercheuse Inserm (Unité 1142), ont été invités à débattre sur le thème : Santé et Numérique, bénéfices et risques.

Sciencesetavenir.fr, 30/09

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube