Synthèse de presse

23 mai 2016

12h38 | Par INSERM (Salle de presse)

Des infarctus du myocarde qui passent inaperçus

Une étude américaine, réalisée en Caroline du Nord et publiée dans la revue Circulation, révèle que « les infarctus du myocarde silencieux, c’est-à-dire sans symptômes, sont peut-être beaucoup plus fréquents que ne le pensent les médecins », indique Le Figaro. Selon ce travail portant sur 9 500 personnes d’âge moyen (45 à 64 ans) et dirigé par le Dr Elsayed Soliman, de l’école de médecine Wake Forest, à Winston-Salem, il y a, en une quinzaine d’années, presque autant (45%) d’infarctus du myocarde qui passent inaperçus que d’infarctus avec symptômes (55%). Le Pr Hervé Douard, chef de service de cardiologie au CHU de Bordeaux, nuance : « on s’attendrait plutôt à quelque chose comme 20 à 30% d’infarctus silencieux, et beaucoup de patients ont été exclus de l’étude donc il faut rester prudent ».

Le Figaro, 21/05

Débat autour de la réglementation des perturbateurs endocriniens

Le Monde se penche sur la réglementation des perturbateurs endocriniens, « qui fait l’objet d’une intense bataille des lobbys depuis près de dix ans ». « Pour limiter la réglementation, les géants de la chimie et des pesticides tentent d’imposer un critère de « puissance » des polluants chimiques » rapport le quotidien. Une idée que les scientifiques spécialistes de ce domaine, rejettent. Selon Andreas Kortenkamp, de l’université de Brunel, à Londres « le concept de puissance n’est pas pertinent pour l’identification des dangers des perturbateurs endocriniens ». Il vient de signer avec d’autres chercheurs du domaine, un article dans la revue Environmental Health Perspectives.

Retrouvez le communiqué « Des chercheurs donnent des orientations concernant les critères d’identification des perturbateurs endocriniens ».

Le Monde, 21/05

En Bref

Le Figaro rend compte des statistiques mondiales présentées, le 19 mai, par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Celles-ci révèlent que « l’espérance de vie des enfants nés en 2015 est de 71,4 ans en moyenne (73,8 ans pour les femmes et 69,1 ans pour les hommes), soit cinq ans de plus qu’en 2000 ». Le quotidien souligne que ces résultats sont « prometteurs après la baisse constatée dans les années 1990, notamment à cause de l’épidémie de sida, et en Europe de l’Est après la chute de l’Union soviétique ».
Le Figaro, 21/05
Aujourd’hui en France rend compte d’une étude en cours sur l’efficacité du dispositif Power Plate contre l’ostéoporose. Cette étude comprenant 200 Françaises de 55 à 75 ans au CHU de Saint-Etienne, dont les résultats seront connus à la fin de l’année, dévoile des analyses partielles déjà encourageantes. Laurence Pouget-Vico, directrice de l’Unité Inserm 1059 « Santé, ingénierie biologie St-Etienne » souligne que les premiers résultats mettent en lumière « des effets bénéfiques sur l’os et le cartilage ».

Aujourd’hui en France, 23/05

Le virus Zika a provoqué un décès en Martinique, souligne France O. Jean-François Delfraissy, directeur de l’Institut Immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie, a accordé une interview à la chaîne télévisuelle.

France O, 23/05

Suite à l’essai clinique mortel de Rennes, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, doit annoncer aujourd’hui des mesures pour mieux encadrer les tests de nouvelles molécules, à partir du rapport final de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) qu’elle avait commandé, indique Libération.

Libération, 23/16

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube