Synthèse de presse

25 avril 2016

12h45 | Par INSERM (Salle de presse)

Les avancées dans la lutte contre le paludisme

Dans le cadre de la Journée mondiale contre le paludisme, Le Figaro souligne que des progrès sont attendus pour faire régresser la maladie. Avec une diminution de 60% de la mortalité liée à cette pathologie depuis 2000, l’OMS et l’Unicef ont souligné en septembre dernier que cela se traduit « par 6,2 millions de vies épargnées, en grande majorité celle des enfants ». Les succès contre la maladie demeurent toutefois fragiles car le parasite s’adapte aux stratégies de lutte déjà mises en œuvre. Benoît Gamain, directeur de recherche au sein de l’unité Inserm 1134 « Biologie intégrée du globule rouge » évoque dans le cahier santé du Figaro, que son équipe se focalise sur le développement d’un vaccin contre le paludisme chez la femme enceinte. Les chercheurs ont mis au point un candidat vaccin qui sera testé pour son efficacité et son innocuité dans le cadre d’un essai clinique de phase 1, au CIC Cochin-Pasteur, puis au Centre national de recherche et de formation sur le paludisme, au Burkina Faso.

Le Figaro, 25/04

Colloque international sur le virus Zika

L’AFP et Le Journal du Dimanche indiquent que plus de 600 experts venus de 43 pays se réunissent aujourd’hui et demain à l’Institut Pasteur pour un colloque scientifique sur le virus Zika. Le nombre de nouveaux cas d’infection a progressé de 26% en une semaine, au Brésil, en Colombie, dans les Caraïbes et en Guadeloupe. Désormais, « la menace est de voir le virus Zika en Europe l’été prochain », alerte Anna-Bella Failloux, virologue à l’Institut Pasteur.

AFP, 22/04, Le Journal du Dimanche, 24/04

En Bref

Le document de 13 pages signé par chacun des volontaires de l’essai clinique de Rennes ne fait aucune mention des effets neurologiques, constatés lors des études animales. Le Comité scientifique spécialisé temporaire (CSST), nommé par l’Agence du médicament après le décès d’un des volontaires de l’essai clinique indique pourtant que « chez le rat et la souris, des atteintes cérébrales, notamment au niveau des hippocampes avec une gliose et une infiltration par des cellules inflammatoires ont été notées chez trois animaux traités avec de très fortes doses ». Outre ces manquements relatifs à la signalisation des effets secondaires, le CSST estime que Biotral a aussi menti sur l’action irréversible de la FAAH, rapporte le quotidien. Le laboratoire portugais Bial et le centre d’essais Biotrial démentent.

Le Figaro, 23/04

Le Parisien révèle un test de l’Association santé environnement France qui démontre que des canettes et des boîtes de conserve contiennent encore du bisphénol A pourtant formellement interdit depuis le 1er janvier 2015. Le Docteur Pierre Souvet, président d’Asef souligne que « pour contourner l’interdiction, les industriels utilisent désormais des cousins de BPA », ajoutant « or ces substituts seraient potentiellement tout aussi toxiques, comme l’a démontré récemment l’Inserm ».
Le Parisien, 25/04

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube