Synthèse de presse

27 avril 2015

12h42 | Par INSERM (Salle de presse)

Les Français « trop » grands consommateurs de somnifères

Le Figaro évoque la « trop » importante prescription de somnifères en France. Actuellement « 25% des plus de 65 ans prennent des somnifères au long cours », durant sept mois en moyenne, mais pour certains cela peut durer des décennies, indique la Haute Autorité de Santé. Pourtant, selon des chercheurs de l’université de Washington, la prise de benzodiazépines au long cours augmenterait le risque de développer une démence. L’adoption d’une meilleure hygiène de vie, et éventuellement, le recours à la phytothérapie, seraient des solutions à envisager avant la prise de somnifères, explique Jean-Luc Harousseau, président du collège de la HAS.

Le Figaro, 27/04

Inquiétude après la manipulation génétique d’embryons en Chine

Le Figaro indique qu’une équipe de chercheurs chinois menée par Junjiu Huang de l’université Sun Yat-Sen, à Guangzhou, a annoncé dans la revue en ligne Protein & Cell avoir réalisé des modifications génétiques sur des embryons humains non viables. Ces essais, qui employaient la technique d’ingénierie génétique CRISPR/Cas9, ont échoué. Ils visaient l’inactivation des gènes responsables d’une grave maladie du sang, la béta-thalassémie. Selon Anne Galy, directrice de recherche Inserm : « Cet article soulève des grandes interrogations scientifiques et éthiques puisqu’il traite de la possibilité de manipuler le génome humain à partir de l’embryon et ceci d’une manière qui permettrait la transmission de cette modification à la descendance ».

Le Figaro, 25/04

En Bref

L’Humanité indique que des chercheurs de l’Inserm et de l’université Paris-Descartes ont isolé des lignées de cellules souches dentaires et tracé le mécanisme permettant la réparation des lésions dentaires. A noter que ces recherches ont été réalisées sur des rats, mais elles pourraient être rapidement menées sur la dent humaine.

Retrouver le communiqué « Le pouvoir naturel de réparation des dents élucidé » sur la salle de presse en ligne de l’Inserm

L’Humanité, 27/04

L’Organisation Mondiale de la Santé prédit qu’une personne sur deux sera allergique en 2050, contre 20% actuellement, explique Le Figaro. Les recherches indiquent que des interactions entre nos gènes et l’environnement expliqueraient le phénomène. De fait, un enfant dont les deux parents sont allergiques, a 60% de risque d’être lui aussi allergique.

 Le Figaro, 27/04

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube