Synthèse de presse

27 février 2017

13h30 | Par INSERM (Salle de presse)

Le rôle de la protéine Elmo1 dans la formation des métastases

La Tribune rend compte de l’étude menée par une équipe franco-américaine, dirigée par le Dr Géraldine Guasch, chercheuse Inserm au Centre de recherche en Cancérologie de Marseille, sur le rôle joué par la protéine Elmo1 dans le processus de migration des métastases. Ces travaux, publiés dans le magazine eLife, ont permis d’établir une corrélation entre le niveau d’expression de cette protéine et le niveau d’agressivité de la tumeur.

La Tribune, 25/02

Les transplantés pulmonaires plus vulnérables à la pollution de l’air

Pourquoidocteur.fr présente l’étude réalisée par des chercheurs de l’Unité Inserm 1209 (Inserm/CNRS/Université Grenoble Alpes), « Epidémiologie environnementale appliquée à la reproduction et la santé respiratoire », qui montre que les patients français ayant bénéficié d’une greffe du poumon pourraient être particulièrement vulnérables aux principaux polluants atmosphériques. « La chercheuse Meriem Benmerad, qui a mené ces travaux, a compilé les données de 520 patients transplantés, soit une large partie des patients français ayant bénéficié d’une greffe pulmonaire entre 2009 et 2013, regroupés au sein de la cohorte française COLT (Cohort in Lung Transplantation) », précise le site. Ces patients ont bénéficié d’une évaluation de leur fonction respiratoire tous les 6 mois.

Pourquoidocteur.fr, 24/02

En Bref

Le Figaro souligne que le Salon de l’agriculture, qui se déroule du 25 février au 5 mars à Paris, consacre un stand de 400 m² aux bactéries. Le quotidien rappelle l’importance des bactéries pour la santé humaine et animale et cite les travaux menés conjointement par l’Inra et l’Inserm (Unité 1107), qui ont montré que la bactérie Faecalibacterium prausnitzii, très présente dans l’intestin des personnes en bonne santé, a des propriétés anti-inflammatoires et anti-douleur, rappelle le quotidien.

Le Figaro, 25/02

Lire le communiqué de presse « Une bactérie intestinale antidouleur ».

Le Parisien Dimanche – Ile-de-France indique que, selon des biologistes de l’université de l’Utah, dont les travaux sont publiés dans la revue de l’Académie américaine des sciences, « le venin des escargots de mer pourrait (…) servir à fabriquer des anesthésiques alternatifs aux opioïdes ». En étudiant « la substance utilisée (…) pour paralyser leur proie, ces scientifiques ont découvert qu’elle contient une molécule (la Rg1A) qui, comme la morphine, agit sur certains récepteurs et bloque ainsi la sensation de douleur », indique le journal.

Le Parisien Dimanche – Ile-de-France, 26/02 

Le Quotidien du Médecin rend compte des travaux des chercheurs de l’unité Inserm 1127 « Institut du cerveau et de la moelle épinière » (Inserm/CNRS/UPMC) qui ont mis en évidence le rôle majeur joué par les lymphocytes T dans le processus de remyélinisation. Ces résultats publiés dans la revue Brain, « ouvrent la voie à de nouvelles stratégies thérapeutiques dans la sclérose en plaque », ajoute le site.

Le Quotidien du Médecin, 24/02

Lire le communiqué de presse publié le 23/02/2017 « Sclérose en plaque : objectif régénération ».

 

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube