Synthèse de presse

29 juillet 2013

12h10 | Par INSERM (Salle de presse)

Les femmes et les maladies cardiaques

Des chercheurs américains soulignent, dans la revue Global Heart, que les caractéristiques des maladies cardiaques sont particulières chez les femmes, rapporte Le Figaro. La mortalité est supérieure pour les femmes, après un infarctus. Les docteurs Kavita Sharma et Martha Gulati (Université de l’Ohio, Etats-Unis), expliquent : « Ces dernières années, un ensemble d’études a montré que non seulement l’atteinte cardiaque a été sous-estimée chez les femmes, mais qu’en plus, cette pathologie se développait différemment chez les femmes par rapport aux hommes ». Le quotidien indique que « certains facteurs de risque affectent différemment les deux sexes ». Ainsi l’obésité augmente le risque d’infarctus de 64% pour les femmes, contre seulement 46% pour les hommes. Les femmes de moins de 50 ans ayant eu une attaque cardiaque ont un risque deux fois plus important d’en mourir que les hommes. Les scientifiques concluent que « les femmes sont très largement affectées par les maladies coronariennes. C’est une des principales causes de mortalité pour elles. Les caractéristiques des maladies coronariennes des femmes sont spécifiques. Des données de plus en plus précises démontrent que certaines stratégies thérapeutiques doivent être adaptées au sexe du malade ». Et d’ajouter : « Des recherches sont encore nécessaires pour mettre en place des méthodes de diagnostic et de traitements adaptés ». 

Le Figaro, 29/07

Les effets de la pleine lune sur le sommeil

Des chercheurs de l’université de Bâle (Suisse), dont les travaux ont été publiés le 25 juillet dans la revue Current Biology, « démontrent pour la première fois que la pleine lune perturbe le sommeil des êtres humains », indique Le Figaro. Leur étude a consisté à analyser les enregistrements réalisés durant les phases de sommeil de 33 volontaires d’une autre recherche effectuée il y a quelques années sur le sommeil. Les chercheurs ont tenu compte « cette fois-ci de la phase dans laquelle se trouvait la lune lors du protocole initial », explique le quotidien. Ce dernier indique que les résultats de cette analyse révèlent que « dans les quatre jours qui précèdent ou suivent la pleine lune la durée totale de la période de sommeil est écourtée de 20 minutes ». Les volontaires mettent également cinq minutes de plus en moyenne pour trouver le sommeil. L’analyse détaillée des ondes cérébrales nocturnes rend compte d’une réduction de 30% en moyenne de la phase de sommeil profond pendant la période de la pleine lune. Des dosages sanguins ont également montré l’influence du cycle lunaire sur la production de la mélatonine, hormone qui joue un rôle dans la régulation du sommeil. Sylvia Frey, l’un des auteurs de l’étude, souligne : « C’est la première fois qu’il est possible d’apporter des preuves objectives de l’impact du cycle lunaire sur le sommeil humain ». Le Figaro indique par ailleurs qu’une équipe de chercheurs de l’université de Brown (Etats-Unis) a montré, en étudiant plus de 200 patients hospitalisés entre 1996 et 2011 à la suite d’une dissection aortique, l’influence du cycle lunaire sur la réussite de certaines chirurgies cardiaques.

Le Figaro, 27/07

En Bref

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a publié un avis appelant à la vigilance sur les « gérontechnologies », explique La Croix. Ces outils techniques visant à faciliter le quotidien des personnes âgées dépendantes (bracelet électronique de géolocalisation, capteurs de mouvement ou de température…) présentent « un risque de déresponsabilisation des acteurs concernés au profit de technologies qui ne sont pas infaillibles », estime la Commission. Comme le souligne le quotidien, « le plus grand danger, en effet, serait de substituer ce type d’outils à des relations humaines suivies ». La Croix, 29/07
Le site 1001Pharmacies.com, qui cherche à regrouper les officines sur son site de commerce en ligne, va déposer un recours auprès du Conseil d’Etat afin de contester l’arrêté publié par le gouvernement le 20 juin 2013 concernant la vente de médicaments en ligne. La start-up espère obtenir la suspension ou l’annulation de ce texte, dénonçant en particulier la règle « une pharmacie = un site Web ». Selon Cédric O’Neill, pharmacien et cofondateur de 1001Pharmacies, « un site Web par pharmacie va noyer les particuliers sous plus de 22 000 sites d’e-pharmacies, ce qui rendra impossible la distinction entre les sites légaux et les autres ». Le Figaro, 29/07
Le trimestriel Médecins consacre un article à la Fondation maladies rares. Le Pr Nicolas Levy, directeur de la fondation créée en 2011 et chef de service de génétique médicale à l’hôpital de la Timone (Marseille), explique : « La fondation met en relation des acteurs de la recherche et facilite l’accès aux ressources, comme des plateformes permettant le séquençage des gènes. Elle finance des projets sur la base d’appels à projets lancés auprès de la communauté médicale et scientifique ». Le journal rappelle que « la fondation a été fondée par cinq grands acteurs de la recherche » dont l’Inserm. Médecins, 01/07
L’Agence européenne du médicament EMA va restreindre l’usage de l’antivomitif Primpéran, notamment chez les enfants, compte tenu d’« effets secondaires neurologiques potentiellement sérieux », note Le Figaro. Le Figaro, 27/07

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube