Synthèse de presse

03 février 2014

12h49 | Par INSERM (Salle de presse)

Les Français méconnaissent la médecine prédictive


Selon un sondage exclusif de l’Observatoire de la santé Le Figaro-Weber Shandwick, « les Français apparaissent aujourd’hui clairement divisés quant aux bénéfices » de la médecine prédictive, rapporte Le Figaro. Ce dernier souligne que 35% des Français se trouvent dans l’incapacité de se prononcer vis-à-vis de cette nouvelle médecine, ayant pour objectif de prévoir les pathologies, compte tenu de leur méconnaissance de celle-ci. La moitié des Français estiment que la médecine prédictive « peut faire progresser la santé ». Ils s’inquiètent cependant de la préservation de la confidentialité des données obtenues et redoutent (pour près de la moitié) les dérives scientifiques, comme la manipulation des gènes, une redéfinition des libertés et des contraintes individuelles ou des risques d’eugénisme. Malgré ces réticences, près des deux tiers des Français se disent prêts à passer un test génétique capable d’identifier le risque qu’une maladie soit susceptible de se développer, explique le journal.

Le Figaro, 03/02

Découverte d’une méthode prometteuse pour obtenir des cellules souches


Dans un article intitulé « Une méthode prometteuse pour obtenir des cellules souches », La Croix explique qu’une équipe de biologistes sino-américaine « a réussi, chez l’animal, à reprogrammer des cellules adultes en des cellules analogues à des cellules souches embryonnaires ». Des biologistes du Riken Center for Developmental Biology de Kobé (Japon) et des chercheurs de la Harvard Medical School de Boston (Etats-Unis), dont les travaux sont publiés dans Nature, ont remis « à zéro l’horloge de globules blancs de souriceaux, fonctionnellement analogues à ces cellules souches embryonnaires », ajoute le quotidien. Cette méthode pourrait réduire les coûts et les barrières techniques, à condition d’être transposable chez l’homme et sans danger. Elle permettrait également d’éviter des problèmes éthiques, contrairement aux cellules souches embryonnaires.

La Croix, 03/02

En Bref

Le Figaro publie un dossier consacré aux leucémies de l’enfant. Le journal explique que, d’après une étude fondée sur les données du réseau épidémiologique Eurocare, « le pronostic de survie s’améliore » en Europe. « Près de 80% de ces petits patients sont encore en vie 5 ans après le diagnostic tous cancers confondus », précise Le Figaro. Le Pr André Baruchel, hématologue pédiatre à l’hôpital Robert Debré (Paris), associe les progrès obtenus « à la recherche clinique, à l’élaboration de traitements à l’échelle nationale et internationale pour pallier le petit nombre de malades et au concours des familles ». Le Dr Jacqueline Clavel, épidémiologiste (Inserm U754) souligne que « grâce au programme d’investissements d’avenir, le suivi systématique à long terme de tous les enfants cancéreux va maintenant pouvoir être organisé. Il permettra la constitution d’une base de données exhaustive qui nous manquait et sera ouverte à tous les chercheurs ».

Le Figaro, 03/02

Le Journal du Dimanche souligne que « des médecins et pharmaciens dénoncent le coût excessif des traitements contre le cancer ». Selon le journal, cette tendance « s’amplifie avec le développement de thérapies ciblées ». Jean-Paul Vernant, professeur d’hématologie, appelle à la mise en place d’« un nouveau système de fixation des prix » des anticancéreux. Selon le Pr François Chast, patron de la pharmacie de l’hôpital Cochin Hôtel-Dieu, à Paris, « il n’y a aucun danger pour les patients [à ce que l’hôpital leur donne des médicaments dont les dates de péremption sont dépassées] mais, sur le plan réglementaire, la situation est difficile ».

Le Journal du Dimanche, 02/02

Serge Hercberg, professeur de nutrition à l’université de médecine Paris-13, directeur de l’unité épidémiologie nutritionnelle à l’Inserm et de l’unité de surveillance et d’épidémiologie nutritionnelle à Paris-13, a reçu le prix Danièle-Hermann de la Fondation Recherche cardio-vasculaire pour ses travaux sur les « liens entre la nutrition et les maladies cardio-métaboliques». Le Figaro explique que le Pr Hercberg, coordinateur de l’étude Nutrinet-Santé, va prochainement également lancer, « en utilisant la puissance du digital », une vaste cohorte portant sur les effets de l’alimentation bio sur la santé.

Le Figaro, 01/02

Robert Marchand, âgé de 102 ans, a battu vendredi son record de l’heure sur la piste du vélodrome national à Saint-Quentin-en-Yvelines, rapporte l’AFP. Ce centenaire a réalisé 26,952 km en soixante minutes, contre 24,25 km un an plus tôt sur la piste d’Aigle (Suisse). La physiologiste et directrice d’un laboratoire de l’Inserm consacré à l’amélioration des performances, Véronique Billat, le suit depuis sa centième année. Elle explique que son « protégé » a la même fréquence cardiaque que celle « d’un homme de 50 ans » : « Les prédispositions génétiques ne jouent que pour 30% des performances ». Et ajoute que « Tout le reste, c’est l’attitude face à la vie».

AFP, France Info, 31/01

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube