Synthèse de presse

06 mars 2017

13h53 | Par INSERM (Salle de presse)

Cancer du sein : le rôle majeur d’un interrupteur moléculaire

Lequotidiendumedecin.fr rend compte des travaux de l’équipe de recherche Inserm 1068, publiés dans Cell Reports, qui a identifié qu’une molécule d’ARN particulier, un microARN, joue le rôle d’interrupteur moléculaire capable de réguler la prolifération des cellules souches cancéreuses (CSC) dans les cancers du sein. « La piste des microARN (…) explorée depuis 10 ans dans les cancers du côlon et des leucémies (…), est explorée pour la première fois dans le cancer du sein « , explique Christophe Ginestier, chargé de recherche au Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille (Inserm/CRCM, Aix-Marseille Université/CNRS/Institut Paoli-Calmettes). Les microARNs ont été décrits comme des régulateurs capables d’orienter « le destin cellulaire » des cellules souches.

Lire le communiqué de presse « Cancer du sein : identification d’un interrupteur moléculaire qui contrôle les cellules souches cancéreuses, publié le 02/03.

Lequotidiendumedecin.fr, 06/03

Réparer l’os : invention d’un implant 3D vivant

Santemagazine.fr rend compte de la fabrication par des chercheurs de l’équipe Inserm 1109, d’un implant 3D pour réparer les lésions osseuses en quelques jours. Cet implant, à base de nanofibres associées à des cellules souches, a été testé avec succès chez la souris. L’équipe de Nadia Benkirane-Jessel, responsable de ces travaux à l’Inserm, a choisi d’utiliser des cellules souches prélevées dans la moelle osseuse. Cet implant se présente sous la forme d’un pansement thérapeutique à apposer au niveau de la lésion osseuse. Sur des souris, cet implant a permis à un fragment d’os du crâne de se régénérer intégralement en 31 jours.

Santemagazine.fr, 03/03

En Bref

La Semaine européenne de prévention et d’information sur l’endométriose, une maladie gynécologique touchant une femme sur dix en France, est lancée ce lundi. La signature d’une convention de partenariat entre l’association Info endométriose et le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, officialise la prise en compte de cette maladie. Selon la ministre, Laurence Rossignol, ce partenariat vise à « opérer un réel changement de mentalités sur cette maladie encore trop méconnue du grand public ».

La Croix, 06/03

Lire le communiqué de presse « Endométriose et risque de fausse couche » publié le 3 mai 2016.

Une étude réalisée par des chercheurs de l’Imperial College London souligne l’association entre l’obésité et certains cancers comme le cancer colorectal, de l’endomètre, du sein ou du rein. Après avoir analysé des milliers d’études sur l’obésité et le cancer, les chercheurs ont conclu qu’il existe un lien significatif entre l’indice de masse corporelle (IMC) et certains cancers.

Santemagazine.fr, 03/03

Le Généraliste se penche sur l’évolution de la condition des femmes et l’impact sur leur santé. Le journal explique que « les femmes ont longtemps été délaissées dans le cadre de la recherche ». Jennifer Marchant et Catherine Vidal, coresponsables du groupe « Genre et recherche en santé » de l’Inserm, souligne : « On a même vu des recherches sur les risques de cancers gynécologiques conduites chez des hommes ! »

Le Généraliste, 03/03

Selon l’enquête Santé et protection sociale (ESPS), réalisée par l’Institut de Recherche et de Documentation en Economie de la Santé (Irdes) et présentée dans la revue Etudes & Résultats, sept Français sur dix s’estiment en bonne, voire très bonne santé. L’étude constate par ailleurs une progression de l’obésité dans la population française.

Le Figaro, 04/03

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube