Synthèse de presse

06 octobre 2014

13h13 | Par INSERM (Salle de presse)

Première naissance d’un bébé grâce à la transplantation d’utérus

Les médias rendent compte de la venue au monde du premier bébé né après une greffe d’utérus, et une fécondation in vitro. L’obstétricien suédois Mats Brännström, de l’université de Göteborg, qui a réussi cet exploit, menait des recherches depuis quinze ans dans ce domaine. La mère, « née sans utérus mais aux ovaires intacts » avait reçu l’organe d’une donneuse vivante, indiquent les médias. Ce succès « ouvre la voie à la possibilité de traiter de nombreuses jeunes femmes qui, partout dans le monde, sont nées sans utérus », la seule cause d’infertilité qui n’était pas encore traitable, ajoute le docteur Mats Brännström.

Le Monde, Libération, L’Express, TF1 News, France Info, RTL 4/10
Le Journal du Dimanche, 05/10

En Bref

Vendredi 3 octobre, à l’occasion de la 3e édition de l’opération « Les Chercheurs Accueillent les Malades » sur le thème Nutrition Métabolisme, 13 unités françaises de l’Inserm ont ouvert leurs portes aux personnes concernées par le diabète, l’obésité, l’hémochromatose, les lipodystrophies, les maladies intestinales chroniques et le cancer du sein soulignent Chérie FM, et certaines éditions régionales de France 3.

Retrouvez l’ensemble des événements prévus en cette fin d’année à l’occasion des 50 ans de l’Inserm sur la salle de presse.

Chérie FM, France 3 Côte d’Azur, France 3 Normandie, France 3 Bretagne, 03/10

Le Figaro souligne que de « nouvelles règles du jeu » induisant plus de transparence dans les essais cliniques, entreront en vigueur après mai 2016. L’Agence européenne du médicament (EMA) a par ailleurs annoncé le 2 octobre « son intention de publier l’intégralité des essais cliniques figurant dans les dossiers d’autorisation de mise sur le marché » indique Le Figaro.

Le Figaro, 04/10

Une équipe de recherche internationale a reconstitué scientifiquement l’origine de la pandémie du sida. Le virus, transmis à l’homme par des singes, est apparu en 1920 à Kinshasa, capitale de l’actuelle République Démocratique du Congo (RDC). Martine Peeters, virologue au sein de l’Institut de recherche pour le développement, explique par ailleurs qu’« il existe un parallèle », au niveau de leur itinéraire chronologique, entre Ebola et le VIH, « bien que personne ne s’attendait à ce que le virus Ebola sorte et se transmette aussi vite » ajoute t-elle.

Le Monde, 05/10

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube