Synthèse de presse

08 août 2016

12h28 | Par INSERM (Salle de presse)

Un moustique génétiquement modifié pour lutter contre la dengue et Zika

L’agence américaine du médicament (FDA) a indiqué qu’un moustique génétiquement modifié pour empêcher la prolifération du moustique Aedes aegypti, principal vecteur de la dengue et de Zika, ne devrait pas représenter de danger pour l’environnement. L’agence dresse ce constat après avoir étudié « le champ d’essai proposé » du moustique OX513A, mis au point par la société britannique Oxitec. L’AFP précise que cette prise de position ne signifie pas que ce moustique génétiquement modifié a reçu une approbation immédiate en vue de sa commercialisation. Ce programme consiste à « libérer dans la nature des mâles Oxitec pour qu’ils s’accouplent avec des femelles Aedes aegypti. Toute larve née de cet accouplement mourra rapidement, réduisant la population des moustiques », explique l’AFP.

AFP via Tvanouvelles.ca, 05/08

L’Inserm et le CNRS vont analyser pendant plusieurs années les mémoires du 13 novembre

Le Figaro détaille le programme de recherche porté par l’Inserm et le CNRS et consacré à l’étude et la compréhension de l’articulation de la mémoire individuelle et de la mémoire collective des attentats du 13 novembre 2015. Cette étude s’appuie sur le recueil et l’analyse de témoignages de 1000 personnes volontaires interrogées à quatre reprises en dix ans. Le Figaro souligne que la résurgence d’attentats, comme celui du 14 juillet dernier à Nice, peut réactiver, voire renforcer les troubles de stress post-traumatique chez certaines personnes. Pour le quotidien, les images de ces témoignages captées dans les locaux de l’INA, constitueront « un outil de travail considérable et un trésor national ».

Retrouvez le communiqué « Attentats : « 13-Novembre », un programme de recherche inédit sur les mémoires traumatiques » sur la salle de presse.

Le Figaro, 06/08

En Bref

Dans un sujet consacré aux suites du Ice Bucket Challenge, LCI indique que cette opération de sensibilisation à la maladie de Charcot a permis de lever plusieurs millions de dollars. Le neurologue David Devos, Unité Inserm 1171 « Troubles cognitifs dégénératifs et vasculaires », précise sur LCI que grâce aux fonds levés, un millier de patients pourront être suivis pendant trois ans.

Lci.tf1.fr, 05/08

Les décrets sur la loi votée en février sur les droits des personnes en fin de vie sont parus vendredi dernier au Journal officiel. Le décret, comme l’indique Le Parisien, précise les conditions dans lesquelles un traitement peut être arrêté, sans toutefois légaliser l’euthanasie, comme le réclame l’Association pour le droit à mourir dans la dignité. Le texte prévoit également que toute personne majeure peut désigner une personne de confiance qui sera consultée au cas où elle serait hors d’état d’exprimer son souhait.

Le Parisien, 06/08

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube