Synthèse de presse

09 octobre 2017

12h25 | Par INSERM (Salle de presse)

Augmentation de la consommation de cannabis chez les 15-24 ans

Le Figaro explique que, selon l’Observatoire français des drogues et toxicomanie (OFDT), non seulement le niveau d’usage actuel du cannabis en France continue d’être très élevé, mais surtout, il est en augmentation chez les adolescents. Ainsi, près d’un jeune de 17 ans sur deux a déjà consommé du cannabis (47,8%), contre quatre sur dix (41,5%) en 2011. Pour près d’un jeune sur dix (9,2%), cette consommation atteint des niveaux de fréquence plus élevés qu’autrefois : au moins dix prises dans le mois (ils n’étaient que 6,5% dans ce cas en 2011). Le quotidien rappelle une étude de l’Inserm qui a montré que les consommateurs précoces avaient une probabilité plus élevée de ne pas dépasser le niveau du baccalauréat. Le Figaro explique qu’« il faut mettre l’accent sur la prévention des 15-24 ans ».

Lire le communiqué « Consommation précoce de cannabis et influence sur les résultats scolaires : le lien se précise ? », publié le 18/05.

Le Figaro, 09/10

Paralysie cérébrale, première cause de handicap moteur chez l’enfant

Dans le cadre de la Journée mondiale de la paralysie cérébrale qui a eu lieu le 6 octobre, la Fondation dédiée à cette pathologie interpelle les professionnels de santé et le grand public et rappelle que 125 000 personnes sont touchées par cette pathologie en France. Elle concerne des enfants nés prématurément dans 40% des cas, et le risque est d’autant plus élevé que l’âge gestationnel à la naissance est faible. Pour étudier ce risque, le Dr Catherine Arnaud, épidémiologiste à l’Université de Toulouse et chercheuse Inserm (Unité 1027), a mené une étude sur plusieurs années. Les données concordent avec celles de travaux menés à l’échelle européenne : on constate une diminution du risque et de la fréquence de la maladie, ainsi qu’une baisse du nombre de formes sévères. « Ces résultats sont encourageants mais il ne faut surtout pas relâcher les efforts, indique-t-elle. Il est primordial de poursuivre la surveillance et la recherche ».

Lequotidiendumedecin.fr, Lefigaro.fr, 06/10

En Bref

Le Dr Isabelle Sermet-Gaudelus, professeur de pédiatrie à l’hôpital Necker et directeur de l’équipe de recherche de l’unité Inserm U1151, explique, dans Le Monde, que « la prise en charge de la mucoviscidose permet aujourd’hui aux patients d’atteindre l’âge adulte, c’est le cas pour plus de la moitié des malades ». Elle ajoute : « Les enfants sont pris en charge très tôt grâce au dépistage proposé à la naissance depuis 2002 ». Selon elle, « bientôt on pourra cibler pour le patient le médicament qui lui est le plus adapté pour corriger l’effet de sa mutation. C’est une véritable médecine personnalisée ».

Le Monde, 07/10

20 Minutes expliquent que les stéréotypes de genre sont souvent à l’origine d’erreurs de traitement. Ainsi, les maladies cardiovasculaires des femmes sont par exemple sous-diagnostiquées. Une sensibilisation complétée par une campagne sera lancée début novembre : six clips d’une minute en français et anglais rappelleront au grand public ces inégalités de santé liées aux clichés.

20 Minutes, 09/10

Francis Berendaum, directeur du service de rhumatologie de l’hôpital Saint-Antoine AP-HP et chercheur Inserm, était l’invité hier de l’émission « Votre santé m’intéresse », réalisée en partenariat avec l’Inserm et diffusée sur BFM TV. Il a été souligné que le 12 octobre aura lieu la Journée mondiale de l’arthrose. Ensemble contre les rhumatismes est une initiative de la Fondation Arthritis, de la Société française de rhumatologie et de l’Inserm pour faire parler des rhumatismes.

BFM TV, 08/10

Les laboratoires Boiron présente une étude pharmaco-épidémiologique de grande ampleur, réalisée par Laser, de mars 2007 à juillet 2009 auprès de 8 559 patients et 825 médecins qui montre l’efficacité de l’homéopathie, et entend répondre à la mise en cause de cette efficacité par le Conseil scientifique des Académies des sciences européennes (Easac).

La Tribune, 07/10

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube