Synthèse de presse

18 mars 2013

12h11 | Par INSERM (Salle de presse)

Les grandes écoles veulent attirer les meilleurs enseignants-chercheurs

Aujourd’hui en France explique que, « pour séduire les meilleurs élèves, les grandes écoles essaient de recruter les meilleurs enseignants-chercheurs (…) ». Olivier Faron, directeur de l’ENS de Lyon, explique : « La France a les moyens d’attirer de très bons chercheurs de 30 ans mais a du mal à garder les seniors trop chers… ». Afin de payer les chercheurs renommés, les écoles « font appel à des chaires de recherche privées, postulent aux appels d’offres de l’ANR (Agence nationale de la recherche), de l’ERC (European Research Council) qui bénéficient de dotations allant jusqu’à 2 millions d’euros », souligne le quotidien. Franck Pacard, directeur adjoint à l’enseignement à l’Ecole polytechnique, indique : « Nous pouvons recruter de jeunes chercheurs très prometteurs et proposer des enveloppes attractives à des chercheurs confirmés ». Et d’ajouter : « Notre ambition d’excellence concerne tant nos élèves, nos professeurs que nos chercheurs. Pour attirer les meilleurs élèves ou thésards mondiaux, il faut les placer face aux meilleurs enseignants-chercheurs, et vice-versa ! ». Selon le quotidien, « constituer des communautés scientifiques de haut niveau est un accélérateur pour produire des connaissances, attirer les meilleurs élèves et former de futurs cerveaux ».

Aujourd’hui en France, 18/03

Mort subite du sportif : le débat sur l’intérêt des électrocardiogrammes relancé 

Dans son édition Science & techno, Le Monde rend compte d’une étude, réalisée par Barry Maron du Minneapolis Heart Institute Foundation et présentée au congrès de l’American College of Cardiology (ACC), à San Francisco, le 10 mars, qui « relance le débat sur l’intérêt des électrocardiogrammes [ECG] pour dépister des maladies prédisposantes » à la mort subite du sportif. L’auteur de l’étude recense seulement 13 morts subites en compétition ou à l’entraînement, pour 1,93 million de pratiquants de 12 à 18 ans. Il estime donc que l’ECG est inutile pour détecter ses évènements. Le Pr François Carré, cardiologue, médecin du sport au CHU de Rennes et chercheur Inserm, quant à lui, « fervent défenseur de l’ECG », « travaille à en améliorer la lecture et à en faciliter la réalisation », explique le journal. Xavier Jouven, cardiologue à l’hôpital européen Georges-Pompidou (Paris), où il dirige le Centre d’expertise à la mort subite de l’adulte et une unité Inserm, indique : « On pourrait adresser un questionnaire aux jeunes sportifs pour connaître leurs antécédents personnels ou familiaux. Ceux ayant des facteurs de risque seraient orientés vers un examen médical qui comporterait bien plus qu’un ECG de repos : ECG d’effort, échographie cardiaque, holter cardiaque sur vingt-quatre heures… ».

Le Monde, édition Science & techno, 16/03

En Bref

Une équipe de chirurgiens du King’s College Hospital à Londres a annoncé « avoir réalisé des greffes de foie en utilisant une technique révolutionnaire consistant à maintenir ces organes chauds et à faire en sorte qu’ils soient toujours en fonctionnement quand ils sont hors du corps », rapporte Aujourd’hui en France. Aujourd’hui en France, 16/03
Les Echos consacrent un article à la multiplication des études scientifiques pointant des corrélations entre les perturbateurs endocriniens et les dérèglements métaboliques constatés chez la faune sauvage, ainsi que l’apparition de nouvelles pathologies animales. « Il y a peu de chances qu’on démontre un jour le lien de causalité chez l’homme, vu la complexité des cocktails auxquels nous sommes exposés quotidiennement. Mais le nombre de corrélations troublantes renforce la suspicion de danger de ces substances pour notre espèce », assure le Pr Vincent Laudet, directeur de l’Institut de génomique fonctionnelle de Lyon. Les Echos, 18/03
Le Figaro se penche sur « le resvératrol, une molécule prometteuse extraite du vin rouge », qui « serait dotée de propriétés multiples, contre le diabète, l’obésité, la maladie d’Alzheimer… ». Une nouvelle étude, publiée dans la revue Science par David Sinclair (Harvard Medical School), « qui a également lancé une firme, Sirtris, pour développer de tels produits, confirme l’effet cellulaire du resvératrol », explique le quotidien. Selon l’étude, « cette molécule agirait en activant des protéines, les sirtuines, qui seraient impliquées de façon complexe dans la stimulation énergétique des cellules ». Le Figaro, 18/03
L’édition Science & techno du Monde brosse le portrait de Zhao Bowen, « chasseur de surdoués ». Ce « prodige chinois de 21 ans », qui dirige le laboratoire de l’Institut de génomique de Pékin, « cherche à déterminer les gènes de l’intelligence », explique le journal. Il étudie un échantillon de plus de 2 000 personnes dotées d’un quotient intellectuel au-dessus de 145. Il cherche à trouver ce qu’il appelle l’« héritabilité manquante », le pourcentage attribuable au patrimoine génétique, à l’inné, dans l’intelligence. « La première publication scientifique de son laboratoire est prévue cet été », souligne Le Monde. Le Monde, édition Science et techno, 16/03
Le Journal du Dimanche publie un article consacré au cerveau, dans le cadre de la Semaine du cerveau qui vient de s’achever. Le Pr Hugues Duffau, neurochirurgien à Gui-de-Chauliac (CHRU de Montpellier), souligne qu’il est nécessaire de réaliser, durant l’opération, une « cartographie » de chaque cerveau à opérer. Celle-ci permet de localiser les réseaux neuronaux du malade et d’« enlever les parties du cerveau atteintes par la tumeur sans toucher de zone sensible ni générer de trouble », explique le journal. « Le Pr Duffau a déjà formé 250 équipes médicales originaires de 40 pays, dont une dizaine d’équipes françaises […] », ajoute-t-il. Le Journal du Dimanche, 17/03

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube