Synthèse de presse

10 février 2015

12h08 | Par INSERM (Salle de presse)

Progrès dans la lutte contre l’ostéoporose

La Croix rend compte des travaux de biologistes français (Inserm/CNRS/Universités de Montpellier et de Saint-Etienne), publiés dans Nature communications, qui se sont penchés sur les cellules principalement impliquées dans l’ostéoporose, les ostéoclastes, jouant un rôle à la fois de destruction de la trame osseuse et une fonction de construction. Les chercheurs « ont réussi à les maintenir vivants tout en bloquant leur activité destructrice en désorganisant leur système d’ancrage sur l’os », explique le quotidien. Le traitement innovant est efficace chez la souris contre l’ostéoporose post-ménopausique, la polyarthrite rhumatoïde et les métastases osseuses, précise le journal.

Retrouvez le communiqué « Ostéoporose : comment préserver l’équilibre entre formation et destruction de l’os ? » sur la salle de presse

La Croix, 10/02

En Bref

Un autotest de fertilité masculine, permettant de mesurer la concentration de spermatozoïdes, est commercialisé en France depuis le début du mois, indique Le Figaro. Le quotidien rappelle un rapport de l’Inserm selon lequel « l’infertilité serait le fait de l’homme dans 20% des cas (…) ». Christophe Arnoult, directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique, doute cependant de son utilité : « Si vous n’arrivez pas à concevoir un enfant et que le test est anormal, vous consulterez; mais si le test est normal vous consulterez aussi…»

Le Figaro, 10/02

Selon une large métaanalyse publiée dans The Lancet Diabetes and Endocrinology avec pour principal auteur Rachel Huxley, de la School of Public Health de l’université du Queensland (Australie), les femmes sont plus vulnérables que les hommes aux effets délétères du diabète de type 1, indique Le Quotidien du Médecin. « L’excès de mortalité toutes causes est augmenté de près de 40% chez elles par rapport aux hommes, et plus que doublé spécifiquement pour le cardio-vasculaire », explique le journal.

Le Quotidien du Médecin, 09/02

Une équipe américaine dirigée par Christopher Mason, microbiologiste du collège de médecine Weill Cornell de New York, a dressé une « cartographie des populations de micro-organismes vivant dans le métro new-yorkais », rapporte Le Figaro. Selon les chercheurs, la majorité des bactéries identifiées ne sont pas dangereuses pour la santé. Et, certains des restes de bactéries dangereuses, dont la peste et l’anthrax, devaient provenir de souches mortes, leur mise en culture n’ayant rien donné.

Le Figaro, 10/02

 

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube