Synthèse de presse

12 septembre 2012

16h06 | Par INSERM (Salle de presse)

Baisse inédite de l’utilisation de la pilule en France

Les premiers résultats de l’enquête Fecond, réalisée par l’Inserm et l’Institut national d’études démographiques (Ined), rendent compte d’une baisse inédite de l’usage de la pilule chez les femmes en France depuis les années 2000, rapportent l’AFPLibérationAujourd’hui en FranceMetro et Le Quotidien du médecin. Cependant, cette méthode de contraception reste, en 2010, la plus utilisée en France, avec 50% de femmes de 15-49 ans qui y ont recours. Cette étude, « la première en dix ans », a été menée auprès de 5275 Françaises âgées de 15 à 49 ans et 1011 généralistes et gynécologues, explique Libération. Selon les responsables scientifiques, Nathalie Bajos (Inserm) et Caroline Moreau (Ined), « cette baisse [de – 4,6%] est dans l’ensemble compensée par l’adoption de nouvelles méthodes hormonales (implant, patch contraceptif et anneau vaginal), sauf chez les 20-24 ans et notamment les moins diplômées d’entre elles », explique l’AFP

AFP, Libération, Aujourd’hui en France, Metro, Le Quotidien du médecin, 12/09

Reprise communiqué de presse Inserm Ined du 12 septembre 2012 : « La contraception en France : nouveau contexte, nouvelles pratiques ?« 

 

Les conséquences sanitaires de la pollution atmosphérique dans les grandes villes françaises

L’Institut de veille sanitaire (InVS) alerte, dans une étude publiée lundi, sur les effets de la pollution atmosphérique sur l’espérance de vie, soulignent Le Mondeet Le Figaro. Selon l’institut, les conséquences sanitaires et financières de la pollution se révèlent « tout à fait substantielles ». Le Monde explique que cette étude, menée dans le cadre de l’enquête européenne, baptisée Aphekom, et qui concerne, en France, les grandes villes de Paris, Bordeaux, Lyon, Lille, Le Havre, Marseille, Rouen, Strasbourg et Toulouse, « porte sur l’impact sur la santé à court et long terme de la pollution atmosphérique ». La pollution dans ces neuf villes françaises « dépasse systématiquement les recommandations de l’OMS », indique Le Figaro. Selon l’étude, 15 à 30% des crises d’asthme chez l’enfant, et l’aggravation des maladies coronariennes des plus de 65 ans « peuvent être directement causées par la pollution de l’air », rapporte Le Monde. L’épidémiologiste Sylvia Medina, l’un des auteurs de ces travaux, souligne que « si l’on agit, on peut avoir des bénéfices très significatifs. En France, nous pourrions différer 3 000 décès annuels (…) ». 

Le Monde, Le Figaro, 12/09

En Bref

Une vaste étude épidémiologique concernant les risques professionnels des travailleurs indépendants va débuter, ce mois-ci, a indiqué hier l’InVS. L’AFPsouligne que cette étude sera menée auprès de 20 000 commerçants, artisans, industriels ou professions libérales. Selon l’institut, cette étude aura pour objectif « d’identifier les métiers et les conditions de travail ayant un impact sur la santé de la population des travailleurs indépendants dans le but de proposer des recommandations en matière de prévention ». AFP, 11/09

Une étude, publiée dans la revue Neurology et menée dans l’unité neuro-vasculaire du CHRU de Lille auprès de 540 malades hospitalisés pour unaccident vasculaire cérébral (AVC) hémorragique, révèle que les patients (au nombre de 137) qui « boivent au mois quatre verres d’alcool par jour » subissent, dès 60 ans, « un veillissement cérébral accéléré », souligne, dans Le Figaro, le Pr Charlotte Cordonnier, qui a dirigé ces travaux. Selon l’étude, « laconsommation régulière d’alcool, même à des niveaux encore loin de l’alcoolisme avéré, abîme les artères cérébrales au point de provoquer un accident brutal », indique le quotidien. Ainsi, « les buveurs réguliers font des hémorragies cérébrales en moyenne 14 ans avant les non-buveurs », explique Le Figaro. Le Figaro, 12/09

Le Quotidien du médecin rend compte des travaux, dirigés par le Pr David Holtzman, à l’université médicale de Washington à Saint Louis (Missouri), concernant la maladie d’Alzheimer, qui ont montré, chez la souris, que l’agrégation d’amyloïde-bêta (A-bêta) dans le cerveau conduit à une détérioration du cycle veille-sommeil avec un raccourcissement du sommeil. Le Pr Holtzman souligne : « Ces perturbations pourraient constituer un marqueur fonctionnel de la pathologie d’Alzheimer qui débute avant la survenue du déclin cognitif ». Le Quotidien du médecin, 12/09

Sanofi Pasteur a publié hier, sur le site de The Lancet, les résultats d’une étude menée en Thaïlande sur quelque 2 500 personnes qui font état d’une efficacité globale faible du premier vaccin contre la dengue, expliquent Les Echos. L’étude, qui a montré une bonne tolérance du produit, revèle, par contre, un « taux de protection global de 30,2% (…), très inférieur à l’objectif de 60%, taux habituellement requis pour qu’un vaccin soit jugé efficace ». Les Echos, 12/09

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube