Synthèse de presse

14 juin 2017

12h52 | Par INSERM (Salle de presse)

Le stress prénatal réduit la longévité des enfants

Des chercheurs de l’Inserm (Unité Inserm 1169) ont constaté que les enfants dont le père est mort avant leur naissance vivaient moins longtemps que les autres, rapporte Pourquoidocteur.fr. Ils ont étudié une cohorte d’enfants nés en 1914-1916 et examiné plus de 90 000 actes de naissance qu’ils ont rapprochés des données du Ministère de la Défense, identifiant 2 651 pupilles de la nation, dont le père était mort au combat lors de cette période. Ils ont ainsi constaté que les enfants dont le père est mort avant leur naissance, ont eu une durée de vie écourtée en moyenne de 2,4 ans de longévité. Si le décès de leur père est intervenu au dernier trimestre de grossesse, les enfants ont vécu 4 ans de moins. Ainsi, concluent les chercheurs, le stress prénatal fragiliserait l’enfant. Les auteurs de ces travaux publiés dans PNAS suggèrent que le stress imprime « des marques de deuil » sur ces orphelins. « Ces marques pourraient être des modifications épigénétiques qui n’altèrent pas la séquence d’ADN, mais perturbent l’expression de certains gènes », rapporte le site.

Pourquoidocteur.fr, 13/06, La Dordogne Libre, 14/06

Lire le communiqué « le stress prénatal affecte la longévité », publié le 13 juin.

La France, première européenne de l’innovation en santé

Maryvonne Hiance, présidente de France Biotech, l’association qui regroupe les entreprises des sciences de la vie, compte faire de la France le leader européen des biotechs et « aider nos jeunes pousses et nos PME à devenir des ETI mondiales dans les biotechs, les medtechs, le big data et la e-santé ». Avec 84 entreprises en sciences de la vie cotées sur Euronext, Paris est déjà la seconde place mondiale, derrière les Etats-Unis. Par contre, le portefeuille de médicaments en développement clinique est moins fourni en France qu’en Grande-Bretagne. L’Hexagone est également plus faible en termes de collecte des fonds. La France a cependant des atouts avec une recherche scientifique reconnue, et de 2008 à 2014, une hausse du nombre de publications médicales de 50%, souligne France Biotech.

Le Figaro, 14/06

En Bref

Le Figaro explique que, « depuis la découverte des groupes sanguins, les hématologues rêvent de la mise au point d’un sang artificiel ». Le Pr Luc Douay, l’un des pionniers dans ce domaine, et son équipe de recherche Inserm (Unité Inserm 938/AP-HP Hôpital St Antoine), ont orienté leurs travaux vers la fabrication de globules rouges en culture in vitro, à partir de cellules souches. Selon l’hématologue interviewé par le quotidien, « il faut [maintenant] montrer que le passage à l’industrialisation est possible ».

Le Figaro, 14/06

Pourlascience.com rapporte que, selon une étude menée par l’équipe d’Andreas Zimmer, de l’université de Bonn, le tétrahydrocannabinol (THC), contenu dans le cannabis, aurait un impact positif sur les performances cognitives de souris âgées. En revanche, le THC diminue les performances cognitives de jeunes souris, comme on le constate chez les jeunes humains, précise le site.

Pourlascience.com, 14/06

Les Echos soulignent qu’« une nouvelle classe de médicaments suscite l’espoir » pour traiter la migraine qui touche 30 à 40% de Français. Les nouvelles molécules dites anti-« CGRP » s’attaquent aux mécanismes inflammatoires qui accompagnent la crise de migraine. Elles seraient injectées une fois par mois de façon préventive, explique le quotidien.

Les Echos, 14/06

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube