Synthèse de presse

14 août 2012

13h47 | Par INSERM (Salle de presse)

Les crèmes solaires tiennent-elles leur promesse ?

Libération revient sur l’étude réalisée par Laurence Coiffard, professeur de pharmacie à l’université de Nantes, qui mesure l’écart entre l’indice affiché et la protection réelle des crèmes solaires. Experte en cosmétique, Laurence Coiffard affirme que les tests réalisés in vivo surestiment l’efficacité de certaines crèmes et notamment celles à base de filtres minéraux ou contenant des anti-inflammatoires. Alors que les industriels contestent de telles affirmations, l’un d’entre-eux confirme que « les anti-inflammatoires faussent les résultats du test, et les fabricants en jouent ». Par ailleurs, Laurence Coiffard souligne le manque d’efficacité des crèmes « minérales » et biologiques assurant qu’« il est impossible d’obtenir des hauts indices, de l’ordre de 50 ou 50+. Le maximum est autour de 30 à condition d’utiliser ces filtres sous forme de nanoparticules », or les industriels refusent les molécules « nanos ». Dans un entretien au quotidien, elle fait également part de son inquiétude : « L’enjeu de santé publique est très important. Les tests réalisés depuis des années dans mon laboratoire montrent que 25 à 30% des produits de protection solaire ont un indice inférieur à celui affiché sur l’emballage, et même très inférieur dans certains cas. C’est intolérable quand on sait qu’il y a près de 10 000 nouveaux cas par an de mélanome ».

Libération, 14/08

Une piste génétique pour le tremblement « essentiel »

Touchant les membres supérieurs et le visage, le tremblement « essentiel » « concernerait entre 300 000 et 600 000 personnes en France », selon le Pr Azulay, responsable du service des pathologies du mouvement à l’hôpital de la Timone de Marseille. Une équipe de chercheurs canadiens qui a travaillé sur la question affirme que ce trouble, qui n’a rien à voir avec la maladie de Parkinson, serait dû à un gène. L’équipe du Pr Rouleau, de l’hôpital Sainte-Justine de Montréal (Canada), assure que l’affection, dans ses formes graves, proviendrait d’une mutation du gène FUS responsable de la maladie de Charcot. Toutefois, ces résultats restent à confirmer. Et le Pr Azulay de souligner : « même si l’étude en est encore aux préliminaires, elle a le mérite d’identifier un gène précis alors qu’aucun ne l’avait été par le passé ».

Le Figaro, 14/08

En Bref

En juin dernier des chercheurs de l’université de Washington ont annoncé qu’il était désormais possible de prédire le destin médical d’un fœtus de 18 semaines à l’aide d’un simple test ADNSciences & Vie Junior analyse les conséquences de cette prouesse médicale qui soulève toutefois des questions d’éthique.  Science & Vie Junior, 01/09

Une étude menée par le Dr Ségolène Arzalier-Daret du CHU de Caen et présentée au congrès annuel de la Société européenne d’anesthésiologie révèle que les performances des conducteurs diminuent dès 20 minutes de conduite en cas de manque de sommeil. Les difficultés à moduler la vitesse interviennent, elles, après 30 minutes. Le Figaro, 14/08

L’Institut de veille sanitaire a notifié que 728 cas de rougeole sont survenus dans l’Hexagone depuis le 1er janvier, dont 3 encéphalites et 28 pneumopathies graves. Face à cette situation l’InVS appelle à la « vigilance », car le virus est toujours présent dans le sud-ouest de la France. L’institut conseille de continuer à veiller à la mise à jour de la vaccination, notamment chez les 15-30 ans. AFP, 13/08

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube