Synthèse de presse

14 avril 2015

11h21 | Par INSERM (Salle de presse)

La prise d’ibuprofène n’est pas anodine

L’Agence européenne du médicament (EMA) estime que l’ibuprofène, l’une des molécules les plus utilisées pour traiter la douleur et la fièvre, « augmente légèrement le risque de problèmes cardio-vasculaires, comme l’infarctus ou l’accident vasculaire cérébrale (AVC) chez les patients prenant de fortes doses » (au moins 2 400 mg par jour, soit la dose maximale autorisée), souligne Le Figaro. Le risque posé par l’ibuprofène serait le même que pour les autres anti-inflammatoires non stéroïdiens. L’EMA précise que « les bénéfices de l’ibuprofène sont supérieurs aux risques ». L’agence appelle les médecins à la vigilance et conseille d’éviter les fortes doses « chez les patients avec de sérieux problèmes cardiaques (…) ou chez ceux ayant déjà eu une attaque cardiaque ou un AVC ».

Le Figaro, 14/04

En Bref

La Croix publie un article intitulé « La vaccination regardée avec méfiance ». Le quotidien y explique que des parents s’opposent à faire vacciner leurs enfants puisqu’ils estiment que ce n’est pas indispensable ou craignent les effets secondaires. Or, souligne le journal, « le recul de la vaccination présente des risques majeurs ». Ainsi, « dans certains pays, des maladies qui avaient disparu, comme la rougeole, ont fait leur réapparition ».

La Croix, 14/04

Le journal Egora s’intéresse à la susceptibilité accrue aux troubles cognitifs des diabétiques de type 2. Catherine Helmer, chercheuse à l’Inserm, indique que « les diabétiques sont davantage exposés à la survenue d’un déclin cognitif ». Selon l’hebdomadaire, plusieurs études révèlent que le risque serait « multiplié autour de 1,5 pour l’ensemble des démences ».

Egora, 13/04

Suite à un amendement voté à l’Assemblée nationale, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, « va modifier les questionnaires délivrés aux donneurs de sang » de telle sorte que les dons de sang seront ouverts aux personnes homosexuelles, souligne La Croix. Cependant, pour assurer la sécurité maximale des receveurs, elle déclare qu’elle attendra « de nouvelles recommandations d’experts » avant d’agir.

La Croix, 14/04

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube