Synthèse de presse

17 juin 2014

12h27 | Par INSERM (Salle de presse)

Le dopage, une aide à la vie quotidienne

La Croix consacre un article au dopage, qui est utilisé par de plus en plus d’étudiants et salariés ayant besoin de stimulants intellectuels « sans nécessairement en mesurer les effets à terme ». Selon Ali Benmakhlouf, philosophe et membre du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), « la consommation croissante de stimulants intellectuels va de pair avec une recherche toujours accrue de performance, d’efficacité, de productivité ». Certains « dopés du quotidien » ne se contentent pas de compléments alimentaires (caféine, vitamine C, zinc, ginseng, guarana), et « détournent les médicaments de leur indication, notamment les antidépresseurs », souligne le quotidien. Michel Hautefeuille, psychiatre et addictologue au centre médical Marmottan (Paris), indique : « Face à un surcroît de fatigue, certains patients s’en voient prescrire, s’y habituent et insistent ensuite auprès de leur médecin pour continuer à en obtenir et ce, quand bien même ce n’est plus justifié ». Le CCNE estime que les effets des dopants sont « inconstants, modestes, parcellaires et de courte durée ».

La Croix, 17/06

Alerte sur l’impact de la grande pauvreté sur l’obésité

Libération rend compte d’une étude, publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), qui souligne « le poids de la misère » sur l’obésité. Ainsi, « en France, l’obésité et le surpoids sont quatre fois plus élevés chez la population ayant les plus bas revenus que chez les plus riches », rapporte le quotidien. L’étude, qui a porté sur 700 femmes « recourant à l’aide alimentaire », révèle que ces femmes « sont exposées à un risque particulièrement élevé de surpoids et d’obésité ». 36,4% sont en surpoids, contre 23% dans la population générale, et 35,5% sont obèses, contre 17,6%. Le Pr Arnaud Basdevant, de l’Institut de cardiométabolisme et nutrition de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, souligne que « cette situation est des plus préoccupantes car l’obésité est à l’origine d’une série de maladies chroniques ».

Libération, 17/06

En Bref

Libération, qui se penche sur la goutte, explique que « cette pathologie est présente aujourd’hui dans les pays en voie de développement et dans la quasi-totalité des pays industriels ». Et d’ajouter que « 8,5 millions d’Américains et 450 000 Français en souffrent ». Le journal explique que « l’inflammation attaque le plus souvent par le gros orteil, avant de s’en prendre au pied, à la cheville et même plus haut, au point que des patients, n’y tenant plus, en viennent à envisager une amputation, pas du tout préconisée par l’Académie ». Selon les Prs Pascal Richette et Thomas Bardin de l’hôpital Lariboisière, qui travaillent en association avec le laboratoire italien Menarini, 80% des patients seraient mal soignés. Ils seraient en effet traités lors des crises alors qu’« un traitement à vie » est souhaitable, estiment les deux professeurs. Libération, 17/06

Le Parisien présente « la pile de pacemaker qui se recharge toute seule », inventée par deux Français. Cette invention est « le fruit de travaux dirigés conjointement, à l’université Joseph-Fourier de Grenoble, par le médecin et mathématicien Philippe Cinquin ainsi que par le biochimiste Serge Cosnier », indique le quotidien. Le concept de cette biopile miniature est de « générer de l’énergie à partir du sucre – ou glucose – et de l’oxygène présents dans notre organisme », souligne le journal. Les deux inventeurs espèrent remporter le prix de l’Inventeur européen 2014 qui sera remis aujourd’hui à Berlin dans la catégorie recherche. Le Parisien, 17/06

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube