Synthèse de presse

18 septembre 2012

15h20 | Par INSERM (Salle de presse)

Les effets négatifs du chlordécone sur les nourrissons

Une étude de l’Inserm, dirigée par Sylvaine Cordier (Rennes) et Luc Multigner (Pointe-à-Pitre) et publiée dans la revue Environnemental Research, révèle que « l’exposition au chlordécone prénatale – et de façon moins significative, post-natale par le biais de l’alimentation – est associée à des effets négatifs sur le développement cognitif et moteur des nourrissons », révèlent l’AFP, Le Monde, Le Figaro et France Inter. L’étude a été menée auprès d’« un groupe de 1 042 femmes suivies avec leurs enfants depuis leur grossesse qui a eu lieu au cours de la période 2005-2007 », explique l’agence de presse. 153 enfants ont été suivis jusqu’à l’âge de 7 mois et de légers déficits psychomoteurs ont été constatés. Le Figaro souligne que, dans 56% des cas, du chlordécone a été découvert dans le sang du cordon ombilical et 77% dans le lait maternel. Selon les deux auteurs de l’étude, « les doses sont très faibles, mais ce n’est pas anodin ». Les chercheurs de l’Inserm ont collaboré avec des chercheurs québécois, belges et américains dans le cadre de cette étude. Le chlordécone est un pesticide qui a été massivement employé de 1972 à 1993 (date de son interdiction) dans les plantations de bananes aux Antilles françaises et son utilisation a provoqué une pollution permanente des sols et une contamination de la population, explique notamment l’AFP. 

AFP, France Inter, 17/09, Le Monde, Le Figaro, 18/09
Reprise du communiqué de presse : Impact de l’exposition au chlordécone sur le développement des nourrissons, du 17/09

 

Enquête sur la santé dans 26 villes européennes

Le Figaro rend compte de l’étude Euro-Urhis 2, la plus grande enquête jamais réalisée pour comparer les indicateurs de santé et de conditions de vie dans 26 zones urbaines européennes. Elle a été présentée à l’occasion de la conférence sur la santé urbaine qui s’est déroulée à Amsterdam du 12 au 14 septembre. Ce travail analyse la fréquence des « maux des villes » : tabac, alcool, cannabis, obésité et alimentation déséquilibrée. Deux centres français ont participé à cette étude : la communauté urbaine de Bordeaux et l’agglomération de Montpellier. Bordeaux réalise les plus mauvais scores européens concernant la consommation de substances toxiques chez les jeunes avec 32% de jeunes de 14-16 ans ayant déjà fumé du cannabis (le double de la moyenne européenne), 31% de jeunes ayant déjà fumé avant l’âge de 13 ans et 68% ayant également bu de l’alcool avant cet âge.

Le Figaro, 18/09

En Bref

Les Echos, qui rendent compte des « chantiers prioritaires », concernant les universités, de Geneviève Fioraso, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, rappellent que cette dernière a lancé début juillet les assises de l’enseignement supérieur et de la recherche. Les assises doivent aboutir à un rapport en décembre, puis, début 2013, à un projet de loi et à des décrets. Dans une interview accordée au quotidien, Geneviève Fioraso explique qu’« il faut simplifier l’organisation » de la recherche. Elle ajoute : « Je souhaite redonner de la lisibilité au paysage scientifique et l’inscrire dans une stratégie nationale qui donne des objectifs et une vision à chacune de ses composantes ». Concernant l’évaluation des chercheurs, elle explique que « de nouveaux critères d’évaluation, modulés en fonction des disciplines, seront proposés aux prochaines assises de la recherche ». Les Echos, 18/09 

La Croix s’interroge dans son cahier central Sciences & éthique sur le diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer et se demande s’il faut le faire et s’il est recommandé d’annoncer la maladie alors qu’il n’y a pas encore de symptômes. Le quotidien explique que, selon les chercheurs, « les traitements pourraient être plus efficaces s’ils étaient utilisés bien plus tôt ». Le Pr Philippe Amouyel (CHRU de Lille, Inserm), directeur général de la Fondation plan Alzheimer, souligne : « Aujourd’hui, les nouveaux médicaments sont testés au stade de la démence, à un moment où les capacités de récupération du cerveau sont sans doute déjà épuisées ». La Croix, 18/09

Selon une étude Inserm dirigée par Nour Baïz et menée auprès de 375 couples mère-enfant, « l’exposition à la pollution environnementale pendant la grossesse, en particulier au cours du 3e trimestre, favorise un déficit en vitamine D chez les nouveau-nés », rapporte Le Quotidien du médecin. La revue explique que « l’exposition maternelle au dioxyde d’azote et aux particules de moins de 10 microns s’est révélée être un facteur prédictif de taux faible en vitamine D ». Le Quotidien du médecin, 18/09

L’Inserm et Universcience proposent, avec le soutien de la Fondation Del Duca, un cycle de conférences citoyennes « Santé en questions », indique La Croix. Elles se dérouleront au Palais de la découverte, à Paris, et porteront sur « un vaccin prometteur contre la maladie d’Alzheimer le 19 septembre, sur la gestion de la douleur le 17 octobre et sur les enfants prématurés le 21 novembre », ajoute le quotidien. La Croix, 18/09

Selon l’enquête Epifane, rendue publique dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire publié par l’Institut national de veille sanitaire (InVS), « 69% des nourrissons sont allaités à la maternité mais ils ne sont plus que 54% à l’âge de un mois », explique La Croix. Par ailleurs, alors que 60% des bébés sont nourris exclusivement au sein à la naissance, ils ne sont plus que 35% dans ce cas un mois plus tard. La Croix, 18/09

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube