Synthèse de presse

19 avril 2016

11h30 | Par INSERM (Salle de presse)

Un virus géant a développé un système immunitaire proche de celui des bactéries

PourLaScience.com rend compte de la découverte par l’équipe de Didier Raoult, au sein de l’Unité 1095 « Unité de recherche sur les maladies infectieuses et tropicales » (IRD/Inserm/CNRS), d’un mécanisme de défense chez les mimivirus, ressemblant au système CRISPR-Cas des bactéries. « Décrit ces dernières années chez nombre de bactéries et d’archées, ce système insère dans une « banque » (CRISPR) des séquences d’ADN des virus rencontrés, puis, lors d’une nouvelle infection, il compare l’ADN du nouveau virus à sa banque. S’il reconnaît une séquence, une enzyme (Cas) détruit l’ADN viral, bloquant ainsi la propagation de l’infection » explique le site. 

PourLaScience.com, 18/04

Les parlementaires se penchent sur Crispr-Cas9

Le Quotidien du Médecin souligne que « parallèlement à l’Académie des sciences qui consacre une séance dédiée le 29 avril, l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) s’est saisi de la question » du Crispr-Cas9, cet outil « révolutionnaire » d’édition de génome, « dans le cadre d’un rapport sur « Les enjeux économiques, environnementaux, sanitaires et éthiques des biotechnologies » ». Une audition publique a réuni le 7 avril à l’Assemblée nationale scientifiques, médecins, politologues, éthiciens et acteurs de l’industrie. Un consensus se dégage pour signaler que la recherche la plus large possible, y compris sur l’embryon, doit être soutenue. C’est également la recommandation du comité d’éthique de l’Inserm en réponse aux problèmes soulevés par la rapidité de développement de la technique, ajoute le journal.

Le Quotidien du Médecin, 18/04

En Bref

Francebleu.fr souligne que l’Inserm recrute environ 300 volontaires pour tester un vaccin contre le virus Ebola. Parmi les établissements sélectionnés pour accueillir les volontaires, figure le Centre d’Investigation Clinique en Vaccinologie du CHU de Saint-Etienne, mais aussi les centres vaccinaux de Tours, Paris, Créteil, Lyon, Marseille, Rennes et Strasbourg. A Saint-Etienne, le projet Ebovac 2 est mené par le Pr Fréderic Lucht.

Francebleu.fr, 18/04

Le marché des traitements contre l’hépatite B est « potentiellement énorme », écrit La Tribune, mais l’arrivée d’un remède ne devrait pas intervenir avant plusieurs années. Cette maladie provoque le décès de 700 000 personnes chaque année à travers le monde. L’hépatite B est devenue le cheval de bataille des laboratoires.

La Tribune, 19/04

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube