Synthèse de presse

23 avril 2013

11h15 | Par INSERM (Salle de presse)

La somnolence cause 750 décès par an sur les routes

L’association 40 millions d’automobilistes a réalisé une étude sur les accidents routiers qui révèle qu’« il y aurait 700 décès par an sur nos routes secondaires, liés à l’endormissement », rapporte Le Figaro. Ces 700 décès s’ajoutent à la cinquantaine de tués pour les mêmes raisons sur autoroute. L’Institut de l’accident de l’association, qui a mené ces travaux, a recensé 1 106 accidents sur les routes « a priori inexpliqués » et, après avoir analysé les informations contenues dans les journaux locaux sur les circonstances des accidents, constate que la fatigue est la cause essentielle, souligne le quotidien. Pierre Chasseray, délégué général de l’association, souligne : « Après l’alcool, la perte de contrôle liée à l’hypovigilance devient la deuxième cause de mortalité sur le réseau secondaire ». Il appelle à la généralisation de mesures pour sécuriser les routes départementales (marquages rétroréfléchissants…) et souhaite qu’une politique de prévention sur les risques d’endormissement soit lancée.

Le Figaro, 23/04

R&D : en France, les grands laboratoires étrangers externalisent

Les Echos expliquent que « les groupes pharmaceutiques étrangers croient à la possibilité de faire de la recherche en France », mais « sous une forme externalisée ». Ainsi, Novartis vient, via son fonds de capital-risque, Novartis Venture Fund, d’investir dans Gensight Biologics, une start-up issue de la recherche de l’Institut de la Vision spécialisée dans la thérapie génique de maladies rares de l’œil. Pfizer, quant à lui, a décidé d’investir dans Auriga Bioseeds, un fonds d’amorçage. Ce fonds « est destiné à investir au stade le plus précoce dans des start-up se créant autour de projets en infectiologie et microbiologie », souligne le quotidien. Ce dernier explique que Pfizer s’est déjà engagé en France dans plus de 120 projets réalisés en partenariat avec des équipes académiques. Le groupe américain a également investi dans plusieurs fonds d’investissements, dont Inserm Transfert Initiative. De même, GSK, qui a pour objectif « d’intégrer dans son pipeline jusqu’à 20% de produits issus de sociétés de biotechnologies », investit indirectement dans ces sociétés en France au travers notamment du fonds Inserm Transfert Initiative, ajoute le journal. 

Les Echos, 23/04

En Bref

Deux étudiants de l’Institut international d’enseignement et de recherche (2iE) de Ouagadougou (Burkina Faso) ont mis au point un savon contre le paludisme, le « Faso soap ». Ils ont obtenu, pour leur savon, qui contient des huiles essentielles dont certaines sont connues pour éloigner les moustiques, deux prix de 26 500 dollars d’un concours organisé aux Etats-Unis. Cette somme va leur permettre de financer la suite de leurs travaux. Selon un des membres de 2iE, ce savon « sera un élément de prévention accessible à tous, même aux plus pauvres ». Aujourd’hui en France, 23/04
La Croix présente les « forces et faiblesses de la recherche française ». Selon le quotidien, « la recherche académique réalisée en France, essentiellement fondamentale, est de bonne qualité ». Le nombre de brevets déposés en France, l’année dernière, a légèrement augmenté par rapport à 2011 dans les entreprises privées ainsi que dans les deux « grands organismes de recherche publics, le CNRS et le CEA », ajoute le quotidien. Malgré tout, « la France dépose trois fois moins de brevets  (20 000) que l’Allemagne, qui en totalise 60 000 », a souligné Geneviève Fioraso, la ministre de la Recherche. La Croix souligne qu’il apparaît donc nécessaire, pour « relancer le développement technologique », de simplifier les brevets, d’établir une « coopération public-privé » et, selon la ministre, de développer « un goût du risque ». La Croix, 23/04
Le ministère de la Santé a entrepris des travaux en vue de réformer la réglementation de l’ostéopathie en France, explique Le Quotidien du médecin. Selon l’entourage de Marisol Touraine, « un groupe de travail a été mis en place pour rénover le référentiel de compétences et de formation de l’ostéopathie sur la base des rapports de l’IGAS et de l’Inserm ». Ce groupe de travail présentera ses conclusions dans les neuf mois afin d’aboutir à une réforme au début de l’année 2014. Le Quotidien du médecin, 22/04

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube