Synthèse de presse

25 juin 2013

12h12 | Par INSERM (Salle de presse)

Baisser les prix des médicaments en France

Une étude, présentée hier par le Pr Philippe Even, Serge Rader, pharmacien et lanceur d’alertes ainsi que la députée européenne Michèle Rivasi, révèle que 10 milliards d’euros par an pourraient être économisés en alignant les prix des médicaments sur ceux de plusieurs pays européens, rapporte Aujourd’hui en France. Tous trois dénoncent, en France, « des nouveaux médicaments et des génériques les plus chers d’Europe ». Selon le quotidien, « le seul Plavix, fluidifiant sanguin du français Sanofi, ferait économiser 58 millions d’euros à notre Sécu s’il était vendu au prix italien (- 50%) ». Selon Michèle Rivasi, « il faut dérembourser sinon casser les prix des médicaments à faible amélioration du service médical rendu ». Philippe Even évoque également la pression des visiteurs médicaux sur les médecins, pour qu’ils prescrivent de nouveaux médicaments. C’est le cas par exemple des nouveaux anticholestérols « trois fois plus chers que les statines, tout aussi efficaces », expliquent-ils.

Aujourd’hui en France, 25/06

Congrès annuel de l’association Aides

Le congrès annuel de l’association Aides, qui s’est déroulé ce week-end à Bobigny (Seine-Saint-Denis), a permis de rappeler que « l’Ile-de-France concentre près de la moitié des 6 000 nouveaux diagnostics de séropositivité recensés chaque année », indique La Croix. L’association a souligné l’importance de la mobilisation dans les banlieues où l’épidémie y est « très active et touche des populations particulièrement vulnérables », indique Bruno Spire, le président d’Aides. Selon Ariel Djessima, chargé de mission à Aides, l’épidémie du sida en banlieue « reste largement invisible à cause du poids des tabous ». Par ailleurs, concernant les personnes étrangères atteintes, Bruno Spire a rappelé qu’« aujourd’hui, beaucoup de malades, sous la menace d’une expulsion, vivent dans la plus totale clandestinité et la peur au ventre. Car ils savent qu’un retour dans leur pays mettrait directement leur vie en danger ».

La Croix, 25/06

En Bref

Panorama du Médecin souligne que, dans le cadre du projet européen Metacardis (Metagenomics in Cardiometabolic Diseases), coordonné par l’Inserm, « environ 2 000 personnes vont être recrutées en Europe en deux ans », dont 1 000 sur le centre de la Pitié-Salpêtrière (Paris). L’objectif est d’« analyser les liens entre microbiote et maladies cardiométaboliques », explique le journal. Panorama du Médecin, 24/06

Reprise information presse du 22 novembre 2012 : METACARDIS : un projet européen qui décrypte les gènes de la flore intestinale responsables des maladies cardio-métaboliques

Le Figaro publie un article du New-York Times qui rend compte de la recherche contre le cancer de la prostate utilisant des souris. « L’hôpital pour souris du Beth Israel Deaconess Medical Center [à Boston] et plusieurs autres établissements similaires sont à la pointe de la lutte contre le cancer », explique le journal. Deux essais cliniques, visent à « déterminer si les études menées sur les souris permettent de prédire ce qui se passera chez les patients ». Dans le cadre de ces essais, des traitements seront administrés, pour la première fois, à des souris et à des hommes simultanément. Le Figaro, 25/06

Un colloque intitulé « l’expertise scientifique : dispositifs et nouveaux enjeux », organisé par Sciences-Po et l’Agence nationale de sécurité sanitaire alimentation, environnement, travail (Anses), a réuni, à Paris, scientifiques, juristes, industriels, administratifs, élus, ONG et sociologues. La Croix explique que « la mobilisation croissante des citoyens sur des projets publics nécessite de revoir les méthodes ». Et d’ajouter : « L’important est d’accorder une attention particulière à la manière dont sont présentés les faits, à l’objectivité des rapporteurs et aux nouvelles formes de mobilisation des citoyens ». La Croix, 25/06

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube