Synthèse de presse

28 février 2017

13h56 | Par INSERM (Salle de presse)

Appel des associations contre les maladies rares à un engagement des candidats à la présidentielle

Dans un communiqué publié à la veille de la 10e Journée mondiale des maladies rares, les principaux acteurs impliqués dans la lutte contre les maladies rares regroupés au sein de la Plateforme maladies rares (dont le portail de référence Orphanet ) ont interpellé hier, les candidats à la présidentielle pour qu’ils prennent position en faveur d’un nouveau plan contre ces maladies qui touchent environ 3 millions de personnes en France, indiquent l’AFP, Le Quotidien du Médecin et Legeneraliste.fr. Ces acteurs « demandent à tous les candidats à la présidence de la République de s’engager clairement pour que les personnes atteintes de maladies rares puissent, dès 2017, bénéficier d’un Plan maladies rares ambitieux… financé à la hauteur des enjeux ». La Fondation maladies rares publie elle aussi un communiqué dans Le Monde pour appeler à un renforcement de la recherche sur ces maladies en France.

AFP, Legeneraliste.fr, 27/02, Le Monde, Le Quotidien du Médecin, 28/02

Premier plan de lutte contre les violences faites aux enfants

Le gouvernement doit présenter demain, un plan interministériel « de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants », qui sera dévoilé demain par la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol, rapporte l’AFP. Conçu sur trois ans (2017-2019) et sur le modèle des plans mis en place depuis 2005 pour lutter contre les violences faites aux femmes, il est le premier du genre, précise l’agence de presse. La prévention aura une place centrale dans ce plan. Selon le ministère, l’objectif est « de susciter une prise de conscience et diffuser des solutions pour faire reculer toutes les formes de violences au sein de la famille (physiques, psychologiques, sexuelles et négligences) ». L’AFP rappelle une étude menée sur la période 1996-2000 par la pédiatre Anne Tursz, directrice de recherche à l’Inserm, qui estimait à 255 les homicides d’enfants de moins d’un an chaque année, contre 17 selon les statistiques officielles.

AFP, 27/02

En Bref

La poliomyélite est en voie de disparition, souligne Le Parisien. « Après la variole, ce serait la deuxième maladie éradiquée dans l’histoire de l’humanité », indique le quotidien. En France, 40 000 personnes vivent encore avec les séquelles de cette infection virale qui attaque le système nerveux. Le virologue et chercheur Inserm Bruno Lina constate que « sur les deux premiers mois de l’année, il n’y a eu qu’un seul et unique cas déclaré de polio à travers le monde : en Afghanistan, le 13 janvier. C’est certes un de trop, mais c’est inespéré. (…) ».

Le Parisien, 28/02

Le projet nantais Next (Nantes Excellence Trajectory) centré sur la santé et l’industrie du futur a obtenu le 24 février, la labellisation i-Site du programme d’investissements d’avenir (PIA 2). Le projet est porté par l’université de Nantes, l’Ecole Centrale, le CHU de Nantes et l’Inserm.

UsineNouvelle.com, 27/02

La Croix se penche sur une équipe de roboticiens, à l’Inria de Nice, qui « travaille à la mise au point de « systèmes robotiques » permettant d’assister toute personne âgée, handicapée, tombée au sol, voire blessée ». Le quotidien s’interroge : « Faut-il considérer les robots comme de simples objets ou leur octroyer un nouveau statut ? ».

La Croix, 28/02

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube