Synthèse de presse

03 septembre 2013

11h53 | Par INSERM (Salle de presse)

Les cyclistes français du Tour de France vivent 6 ans de plus

Selon une étude de longévité présentée aujourd’hui au congrès de la Société européenne de cardiologie, à Amsterdam, « les cyclistes français du Tour de France vivent en moyenne 6 ans de plus que le commun des mortels du pays », rapporte l’AFP. Ce travail a été mené auprès des 786 cyclistes français ayant participé au Tour de France depuis sa reprise en 1947. Le Pr Jean-François Toussaint de l’IRMES (Institut de recherche médicale sur le sport), qui a réalisé l’étude avec Eloi Marijon (Inserm) et Grégoire Rey (Inserm-CépiDC), explique que, sur la période étudiée (1947-2012), « la mortalité (toutes causes) de ces sportifs de haut niveau est de 41% plus faible que celle des autres hommes vivant en France ». Et d’ajouter : « On s’est également penchés sur le dopage au cours du temps et là aussi, il n’y a aucune différence de mortalité ». Il est cependant nécessaire de « poursuivre l’étude » pour la dernière génération d’athlètes (début des années 90), compte tenu de « l’entrée massive de l’EPO et de l’hormone de croissance » et du « manque de recul sur le long terme », estime le Pr Toussaint.

AFP, 03/09 – Communiqué de presse : Les cyclistes du Tour de France vivent 6 ans de plus que la population française

Les Européens ont grandi de 11 cm en un peu plus de 100 ans

 Une étude, menée par un économiste de l’université britannique d’Essex, révèle que « la taille moyenne de la gent masculine du Vieux Continent a pris 11 cm entre les années 1870 et 1980, un record historique », souligne Aujourd’hui en France. En France, les hommes nés à la fin des années 1970 mesurent en moyenne aujourd’hui 1,76 m, contre 1,66 m pour ceux nés dans les années 1870. Cette croissance s’explique surtout par une meilleure hygiène de vie, notamment une alimentation plus riche en protéines, et des progrès en matière de soins (antibiotiques) dans les maladies infantiles. Cependant, ces évolutions ont quasiment atteint leur maximum. Du coup, cette croissance « effrénée » à travers les décennies « est désormais proche de la stagnation », indique le quotidien. La production des cartilages dits de conjugaison « n’est pas infinie et s’arrête forcément à un moment donné », ajoute le journal. Par ailleurs, selon Jean-Michel Borys, nutritionniste et médecin-endocrinologue, « c’est lorsqu’on dort qu’on libère les hormones de croissance et qu’on grandit. Or, la durée de sommeil chez les jeunes diminue ».

Aujourd’hui en France, 03/09

En Bref

Une étude, réalisée par la société américaine d’analyse du web Evidon, révèle que les 20 applications de santé et bien-être les plus populaires sur smartphone (MapMyFitness, WebMD Health, iPeriod…) « transmettaient des données [personnelles] à environ 70 sociétés tierces », indique La Tribune. Le quotidien explique que, pour ces applications, pour la plupart gratuites, « la commercialisation de ces informations [à des sociétés d’analyse et de publicité] peut représenter une importante source de financement », mais est « dangereuse pour la vie privée ». La Tribune, 03/09

La Croix souligne qu’un parasite responsable du paludisme et résistant à l’artémisinine se propage en Asie du Sud-Est. Il menace la Birmanie, où plus de 4 millions de personnes sont infectées chaque année par la maladie. Selon le Dr Frank Smithuis, représentant de l’ONG Action médicale Myanmar, il est nécessaire de revoir le protocole national de traitement pour « augmenter les doses et utiliser d’autres combinaisons de médicaments ». Le Dr Paul Sender, directeur du Fonds pour les objectifs de développement du millénaire en Birmanie, indique que « c’est une question qui doit être examinée par les chercheurs ». Mais, « les travaux de recherche vont demander entre six et douze mois. Le protocole ne sera pas changé dans les prochaines semaines ou mois ». La Croix, 03/09

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube