Synthèse de presse

06 juin 2017

12h49 | Par INSERM (Salle de presse)

Grossesse gémellaire : la césarienne plus risquée que l’accouchement par voie basse

L’AFP, Pourquoidocteur.fr, Topsante.com et Doctissimo.fr mettent en avant une étude réalisée par des chercheurs français de l’Inserm, de l’Université Paris-Descartes et de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), et publiée dans la revue Obstetrics et gynecology, qui remet en cause la préférence souvent donnée à la césarienne pour ces accouchements à haut risque. L’analyse a portée sur 5 900 femmes ayant accouché de jumeaux en France en 2014 et 2015. Elle a montré que « la tentative d’accouchement par les voies naturelles était associée à un taux faible de mortalité » et de complications graves au cours du premier mois de vie, « lorsque le premier bébé était en position tête en bas ».

AFP, Pourquoidocteur.fr, 02/06, Topsante.com, 03/06, Doctissimo.fr, 05/06

Reprise du communiqué du 02/06 « Grossesse gémellaire, favoriser l’accouchement par voie basse« .

Nouvelle thérapie, et méthode IRM : bonnes nouvelles pour les patients

Le Généraliste note qu’une équipe de chercheurs Inserm dirigée par Fabian Docagne a « développé une méthode IRM qui révèle le passage des cellules inflammatoires et peut donc prédire la survenue d’une poussée chez des souris atteintes de sclérose en plaques ». L’étude, publiée dans PNAS, révèle que cette technique pourrait être adaptée chez l’homme, ajoute le journal. Est également mise en avant une nouvelle thérapie mise en place par des chercheurs de l’unité 1234 « Physiopathologie, auto-immunité, maladies neuromusculaires et thérapies régénératrices » dirigée par Olivier Boyer, afin de « restaurer la capacité des sphincters à se contracter chez les personnes souffrant d’incontinence anale ». Le Généraliste souligne 60% des participants à la thérapie ont vu leur état s’améliorer.

Le Généraliste, 02/06

Reprise du communiqué du 24/05 « SEP : anticiper les poussées grâce à l’IRM« .

Reprise du communiqué du 30/05 « Incontinence anale : une nouvelle thérapie pour une maladie taboue« . 

En Bref

L’artiste Sabaï Anouk Remedhan-Levi et le biologiste Ariel Lindner ont présenté à Lemonde.fr leur performance vidéo « One Minute » qui questionne notre perception du temps. Ce dispositif montre à quel point cette dernière est personnelle. Ariel Lindner souligne : « Dans les projets de Sabaï, ce sont les individus qui sont les héros. La notion de variabilité individuelle est aussi au centre de mes travaux puisque je constate qu’une individualité émerge même chez des clones ». Il ajoute : « Ainsi, des bactéries génétiquement identiques et placées dans un environnement commun sont malgré tout différentes et meurent à des âges différents ».

Lemonde.fr, 02/06

BFM TV a souligné, dans son émission Non Stop, que le spationaute Thomas Pesquet est retourné sur Terre. Stéphane Laurent, cardiologue et chercheur à l’Inserm, figurait parmi les invités de cette émission. Thomas Pesquet a mené une centaine d’expériences dans l’espace. Santemagazine.fr, profite de ce retour pour se pencher sur les conséquences sur la santé (muscles, os…) d’un séjour dans l’espace, le « mal de l’espace », en questionnant Pierre Denise, chercheur Inserm.

BFM TV, Santemagazine.fr, 02/06

Le Figaro explique que « l’addiction [est] un effet scientifiquement recherché par les créateurs d’applications ». Selon James Williams, doctorant en éthique du design à l’Oxford Internet Institute, « l’abondance d’informations disponibles sur Internet a fait de l’attention une ressource particulièrement rare ». Ancien de Google, il estime que cette ressource constitue désormais l’objectif ultime de la compétition entre applications.

Le Figaro, 05/06

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube