Synthèse de presse

07 août 2012

15h31 | Par INSERM (Salle de presse)

Le rapport du ministère de l’Ecologie sur la qualité de l’air

Rendu public en fin de semaine dernière, le bilan annuel du ministère de l’Ecologie sur la qualité de l’air révèle que près de 12 millions de Français ont vécu en 2011 dans des secteurs surexposés aux particules fines émises notamment par le trafic automobile. Le rapport constate une légère amélioration des émissions de monoxyde de carbone et de dioxyde de soufre. Mais il relève qu’aucun effort n’a été enregistré sur le front de l’ozone et des particules fines émises par le trafic automobile et les véhicules diesel. Constat identique pour le chauffage des logements et les activités agricoles et industrielles. Les particules les plus fines, les PM2,5, génèreraient 42 000 décès par an. La Haute-Normandie, le Nord-Pas-de-Calais et la région PACA (les régions plus industrialisées de l’Hexagone) sont les plus touchées par la pollution atmosphérique, de même que les grandes métropoles, comme Paris et Lyon. Face à cette situation, le ministère de l’Ecologie rappelle que « la lutte contre la pollution de l’air est une priorité majeure ». Par ailleurs, le sujet sera à l’ordre du jour de la Conférence environnementale les 14 et 15 septembre.

 Les Echos, 07/08

En Bref

Dans sa rubrique « Innovation », le quotidien Les Echos s’intéresse àl’évolution permanente du génome. De nombreux travaux récents ont permis de prouver que des paramètres extérieurs, comme l’alimentation, peuvent agir sur l’ADN. Les travaux en cours montrent aussi que le stress ou les opiacés modulent l’activité génétique. Les Echos, 07/08

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube