Synthèse de presse

07 octobre 2014

12h13 | Par INSERM (Salle de presse)

Prix Nobel de médecine 2014 attribué à trois chercheurs en neurosciences

Le Prix Nobel de médecine 2014 a été décerné à trois chercheurs : l’américano-britannique John O’Keefe et le couple de Norvégiens May-Britt et Edvard Moser. Ces derniers ont découvert que certains circuits du cerveau agissent comme des « GPS internes », soulignent les médias.  Michel Thiebaut de Schotten, chercheur en neurosciences à l’Inserm et à l’Institut du Cerveau et de la Moelle (ICM), explique que « John O’Keefe a découvert [en 1971] l’existence d’un endroit dans le cerveau, l’hippocampe, où sont stockées des cartes de notre environnement ». May-Britt et Edvard Moser ont ainsi complété, en 2005, ses travaux, en découvrant d’autres cellules dites « de grilles » situées dans le cortex entorhinal « qui permettent de savoir où nous nous trouvons sur la carte », à l’image du « petit point rouge qui bouge sur la carte du GPS » ajoute Michel Thiebaut de Schotten.

Retrouvez sur la salle de presse l’annonce de ce Prix Nobel, ainsi que les contacts de chercheurs Inserm en lien avec cette thématique

AFP, BFM TV, 06/10,
La Croix, Le Figaro, 07/10

En Bref

Selon une étude réalisée auprès de plus de 1 800 Français par les chercheurs de l’unité Inserm 1153, plus d’un Français sur deux (58%) aurait un déficit en vitamine D et 15% une véritable carence. Selon Mathilde Touvier, principale auteure de cette étude « (…) Il est possible de corriger un déficit et de le prévenir en adoptant une bonne hygiène de vie, indépendamment de l’équilibre de l’alimentation ».

 Egora, 06/10

La Croix se penche sur la « désescalade thérapeutique » pour le cancer du sein. Les médecins essaient aujourd’hui de proposer des traitements moins lourds, mais tout aussi efficaces, pour préserver la qualité de vie des femmes. Interrogée par le quotidien, Suzette Delaloge, chef du comité des pathologies mammaires à l’Institut Gustave-Roussy à Villejuif, indique : « actuellement, nous faisons déjà 20% de chimiothérapies de moins qu’il y a dix ans ».

 La Croix, 07/10

La Croix souligne « la difficile relation entre soignants et proches de patients en fin de vie ». Bernard Devalois, chef de l’unité de soins palliatifs à Pontoise, plaide pour la mise en place, dans chaque région, d’un « dispositif facilitateur » dont les objectifs seraient de permettre le dialogue entre proches et soignants, d’aider les médecins qui doutent dans l’application de la loi Leonetti, et de dresser un état des lieux de la fin de vie en France.

La Croix, 07/10

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube