Synthèse de presse

08 août 2017

12h35 | Par INSERM (Salle de presse)

Œufs contaminés : des lots sont arrivés en France

Les autorités sanitaires enquêtent depuis hier pour tracer des lots d’œufs contaminés livrés en France courant juillet, rapporte Le Parisien. Ces produits, en provenance des Pays-Bas, contiennent un insecticide normalement interdit d’utilisation sur les animaux, qui aurait été utilisé contre les puces et acariens, notamment pour neutraliser le pou rouge. Dans un communiqué, le ministère de l’Agriculture a confirmé la livraison de 30 000 œufs et 200 tonnes d’ovoproduits, provenant de 180 élevages à l’arrêt aujourd’hui, suite à la découverte de résidus de fipronil. L’OMS et  les autorités sanitaires se veulent rassurantes, considèrant le fipronil comme « modérément toxique » pour l’homme lorsqu’il est consommé en grande quantité. Néanmoins, des analyses sont en cours pour déterminer le niveau de toxicité des œufs retirés du marché, et des investigations visent à tracer les produits déjà transformés qui auraient été mis sur le marché.

Le Parisien

Alzheimer : comment lutter au mieux contre la maladie

Dans un focus sur l’alzheimer, Pleine Vie revient sur la N-acétylcystéine, composant des antitussifs courants, pourrait « révolutionner » le traitement de l’AVC, selon des chercheurs de l’Inserm à l’université de Caen, souligne la revue Pleine Vie dans une brève. Connue pour casser les molécules de mucus, cette substance fragmente les caillots sanguins et serait susceptible de déboucher les artères. Le magazine a également interrogé Monique Ferry, chercheure Inserm à l’université de Paris 13, qui recommande aux personnes atteintes d’Alzheimer de conserver une grande diversité alimentaire. « Les cellules du goût présentes dans les papilles sont reliées à des neurones et se renouvellent tous les dix jours. En mangeant des choses différentes, on entretient cette capacité », explique-t-elle.

Pleine Vie

Reprise du communiqué du 08/06 « Le principal composant du sirop contre la toux efficace en cas d’AVC« 

En Bref

 

La société nordiste Cousin Biotech a mis au point des implants relâchant des antalgiques dans le corps, à l’issue d’une opération de la hernie inguinale, indique Aujourd’hui en France. Comprenant des molécules antalgiques greffées sur son tissu, cet implant a nécessité pas moins de 7 années de recherche et développement. Il est aujourd’hui en attente des autorisations réglementaires pour être mis sur le marché, d’ici 2 ans. « Les antalgiques relâchés par l’implant seront plus efficaces que ceux pris par voie orale, car ils se trouvent directement là où ça fait mal », souligne le dirigeant de la société.

Aujourd’hui en France

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube