Synthèse de presse

12 mars 2014

12h44 | Par INSERM (Salle de presse)

Le danger des régimes trop riches en protéines animales

Le Figaro présente deux études, publiées cette semaine dans la revue Cell Metabolism, montrant « qu’une alimentation riche en protéines favoriserait la survenue de cancers et diminuerait de manière importante l’espérance de vie ». La consommation de protéines de citoyens américains a été analysée par une équipe de recherche italo-américaine durant près de vingt ans. Cette étude révèle que le risque de mourir d’un cancer est quatre fois plus élevé chez les consommateurs de protéines animales que chez les consommateurs privilégiant une alimentation pauvre en protéines animales. Jean-Michel Lecerf, chef du service de nutrition de l’Institut Pasteur de Lille, explique que « les protéines ne déclenchent pas de cancers, mais [la molécule] IGF-1 [dont la production est stimulée par les protéines] favorise la croissance des cellules cancéreuses ». Par contre, les chercheurs soulignent que la tendance s’inverse après 65 ans : des apports importants en protéines chez les seniors permettent de lutter contre la perte osseuse et musculaire.

Le Figaro, 12/03

Le dépistage de la drépanocytose restera ethnique

Dans son édition Science et Médecine, Le Monde présente les conclusions du rapport de la Haute Autorité de Santé (HAS), saisie par la Direction générale de la santé (DGS) sur le dépistage de la drépanocytose, qui correspond à une anémie génétique. Le quotidien précise que cette maladie concerne « les personnes d’ascendance africaine ». Le Pr Jean-Luc Harousseau, président de la HAS, explique que « La question qui nous était posée était celle de l’intérêt, en termes de santé publique, d’un élargissement du dépistage néonatal » et indique que « les données disponibles ne permettent pas de le démontrer ». Le rapport ne préconise donc pas d’étendre le dépistage à l’ensemble des nouveau-nés.

Le Monde, édition Science & Médecine, 12/03

En Bref

France Inter indique que Stanislas Dehaene, professeur au Collège de France et chercheur à l’Inserm connu pour être à l’origine « d’avancées majeures » dans le processus d’apprentissage, notamment du calcul et de la lecture, va recevoir le Brain Prize. Ce prix européen, prestigieux, porte sur des sujets de neurosciences.

France Inter, 11/03

Dans un article intitulé « Alerte à la bombe virale » de son édition Science & Médecine, Le Monde s’intéresse aux travaux de chercheurs ayant pour objectif de faciliter la transmission entre mammifères de virus mortels de grippe aviaire. Il cite notamment ces deux équipes, dirigées par le Néerlandais Ron Fouchier à l’université Erasmus d’Amsterdam et par le Japonais Yoshihiro Kawaoka, à l’université du Wisconsin, qui ont rendu transmissibles les virus en question chez des furets, dont le système respiratoire ressemble à celui de l’homme. Certains chercheurs considèrent cependant ces travaux comme trop risqués.

Le Monde, édition Science & Médecine, 12/03

Le Parisien s’intéresse à une machine permettant de traiter la maladie du glaucome à l’aide d’ultrasons. Fabrice Romano, Directeur général de la PME l’ayant conçue, cite parmi les soutiens reçus « l’Inserm, Oséo, la région Rhônes-Alpes, etc. ». Il souligne par ailleurs que la réglementation -l’autorisation de mise sur le marché survenant trois ou quatre ans avant l’accès au remboursement- freine les ventes en France.

Le Parisien, 12/03

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube