Synthèse de presse

14 janvier 2015

11h55 | Par INSERM (Salle de presse)

La baleine boréale et son ADN anticancer

Une équipe internationale dirigée par Joao Pedro de Magalhaes (Université de Liverpool) a découvert des gènes de résistance aux cancers grâce au séquençage complet du génome et du transcriptome de la baleine boréale, souligne l’édition Science & Médecine du Monde. Ce mammifère marin peut vivre 200 ans, étant relativement préservé des maladies liées au vieillissement. Il présente notamment la particularité d’avoir bien moins de tumeurs malignes que les humains, alors que son organisme contient au moins mille fois plus de cellules. Selon Fabrice Denis, cancérologue au Mans et chercheur associé à l’université de Rouen, ces travaux valident « la théorie selon laquelle le cancer est une maladie des espèces dont l’espérance de vie s’est allongée trop rapidement ». Les chercheurs envisagent désormais d’insérer « ces gènes d’intérêt chez des souris, pour préciser leur influence sur la résistance aux maladies et au vieillissement », indique le journal.

Le Monde, édition Science & Médecine, 14/01

En Bref

L’édition Science & Médecine du Monde publie une enquête sur « les modèles prévoyant l’évolution des épidémies ». Le journal explique que « les modèles mathématiques censés aider [médecins et décideurs à prédire l’évolution des maladies émergentes (Ebola, H1N1, Creutzfeldt-Jacob)], imparfaits et pourtant essentiels, sont à la frontière entre science et politique ». Bruno Falissard, Unité Inserm U669, précise cependant que ces modèles « éclairent le comportement des épidémies, mais ne permettent pas de dire ce qui va se passer ».

 Le Monde, édition Science & Médecine, 14/01

Une étude américaine révèle que les optimistes ont « un meilleur profil santé » que les autres, indique Le Figaro. Ce travail a consisté à réaliser une série de tests sur l’état de santé de plus de 51 000 Américains âgés de 45 à 84 ans tout en évaluant un trait de caractère, l’optimisme. Les optimistes auraient des comportements plus favorables à la santé, avec une « tendance à être moins gros, plus actifs physiquement et à ne pas fumer », précise le journal.

 Le Figaro, 14/01

#JesuisCharlie

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube