Synthèse de presse

15 novembre 2017

13h35 | Par INSERM (Salle de presse)

Automédication : la liste noire de 60 Millions de consommateurs

Le Figaro rend compte de l’étude réalisée par 60 Millions de consommateurs sur l’automédication. Cette étude, réalisée sur 62 médicaments parmi les plus vendus en automédication avec l’aide du Pr Jean-Paul Giroud, pharmacologue clinicien et membre de l’Académie de médecine, et d’Hélène Berthelot, pharmacienne, révèle que parmi les médicaments en vente libre, les plus utilisés contre le rhume, le mal de gorge, la grippe ou les troubles intestinaux, seule une minorité serait efficace et inoffensif. Selon le mensuel, 28 de ces 62 médicaments (45%) seraient à proscrire en raison d’un rapport défavorable entre leurs bénéfices et le risque qu’ils induisent. 21 de ces traitements sont jugés « passables » tandis que d’autres sont « à proscrire » comme certains traitements contre le rhume. Ces médicaments contiennent des principes actifs souvent inutiles et parfois dangereux. Le Pr Jean-Paul Giroud explique, dans 20 Minutes Grand Paris, que « 55% des médicaments en accès libre devraient être évités ».

Le Figaro, 20 Minutes Grand Paris, 15/11

Françoise Barré-Sinoussi, nouvelle présidente de Sidaction

L’AFP rapporte que Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel de médecine et chercheuse mondialement reconnue pour ses travaux sur le sida, est la nouvelle présidente de Sidaction et succède à Pierre Bergé. « Je suis fière de poursuivre le travail mené par Pierre Bergé, dont il faut saluer l’admirable engagement », a déclaré Françoise Barré-Sinoussi dans un communiqué de Sidaction au sujet de l’homme d’affaires et mécène décédé le 8 septembre. Nommée à la tête de l’association par son conseil d’administration, Françoise Barré-Sinoussi souligne : « Je mènerai de front le combat contre le sida et pour la défense des droits humains car ils sont étroitement liés ». L’agence de presse rappelle que Françoise Barré-Sinoussi a été directrice de recherche à l’Inserm et professeure à l’Institut Pasteur jusqu’en 2015. Elle est membre de l’Académie nationale des sciences depuis 2009. Elle fut également présidente de l’International AIDS Society (IAS) de 2012 à 2014 et a été élevée à la dignité de Grand-Croix de la Légion d’honneur.

AFP, 14/11

En Bref

Dans son supplément Science et Médecine, Le Monde indique que « cent réfugiés scientifiques trouvent asile en France ». Le Programme national d’aide à l’accueil en urgence des scientifiques en exil (Pause) a livré, le 9 novembre, au Collège de France qui pilote ce programme, son premier bilan. Il octroie une subvention d’environ 30 000 euros pendant un an à une université ou à un établissement de recherche accueillant le ou la bénéficiaire, ce qui représente environ 60% de l’investissement total. En trois vagues, 98 « lauréats » – sur 174 demandes – ont été accueillis dans 56 établissements et organismes de recherche.

Le Monde, 15/11

Selon des chiffres communiqués par le ministère de l’Intérieur au Figaro, les services de police et de gendarmerie ont enregistré au mois d’octobre une hausse des plaintes pour violences sexuelles. En tout, ce serait un peu plus de 800 plaintes supplémentaires qui auraient été reçues par rapport au mois d’octobre 2016, soit une hausse globale de 26%. Lefigaro.fr indique que « selon une enquête de l’Inserm menée conjointement avec l’Ined, on estime que chaque année, en moyenne, 84 000 femmes sont victimes de viols ou de tentatives de viol en France. Seules 10% d’entre elles portent plainte ».

Lefigaro.fr, 14/11

Le Monde explique qu’avec la montée des eaux, les migrations climatiques, les cyclones… « le réchauffement climatique affecte notre santé mentale ». Les conséquences du réchauffement engendrent des désordres psychologiques, de la dépression au syndrome du stress post-traumatique. A l’hôpital de Marigot de Saint-Martin, plus de 1 800 personnes ont été prises en charge dans les mois qui ont suivi l’ouragan.

Le Monde, supplément Science et Médecine, 15/11

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube