Synthèse de presse

17 septembre 2014

15h07 | Par INSERM (Salle de presse)

Débat « délicat » sur le maintien en vie d’un bébé prématuré


Le Figaro rend compte du débat qui oppose actuellement les parents d’un grand prématuré, demandant l’arrêt des soins par crainte de lésions « irréversibles », et le CHU de Poitiers qui le maintient en vie. L’enfant, né quatre mois avant terme, est sous respirateur artificiel et sous perfusion. Le CHU de Poitiers estime qu’« il est encore trop tôt pour prédire quelles seront les séquelles de l’hémorragie cérébrale dont a souffert ce nouveau-né ». Emmanuel Hirsch, professeur des universités et directeur de l’Espace éthique/Assistance publique-Hôpitaux de Paris, explique que des situations comme celles-ci « arrivent aujourd’hui de manière assez fréquente » et ajoute que « pour un certains nombres de prématurés, il y a des incertitudes, des zones grises où il est difficile de se prononcer ». Le quotidien rappelle à ce sujet l’Etude épidémiologique sur les petits âges gestationnels (Epipage) menée par l’Inserm qui montre qu’« un tiers des anciens grands prématurés requiert toujours une prise en charge médicale ou paramédicale spécifique à 5 ans ».

Pour plus d’informations sur l’étude Epipage, retrouvez notre communiqué en salle de presse

Le Figaro, 17/09

Tribune : une sensibilisation à l’intégrité dans la formation des chercheurs


Dans une tribune publiée dans l’édition Science & Médecine du Monde, un collectif de savants – comprenant Claude Huriet, ancien sénateur, président honoraire de l’Institut Curie, Jean-Yves Le Déaut, député, 1er vice-président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, professeur des universités – appellent à « inclure une sensibilisation à l’intégrité scientifique » dans la formation des chercheurs. Ils déplorent notamment la multiplication des cas d’inconduite scientifique et de fraude. Selon eux, « il est urgent qu’une culture de l’intégrité scientifique soit diffusée par les institutions de recherche à tous les stades de la vie professionnelle des chercheurs ». L’occasion pour eux de rappeler que certaines universités (Bordeaux, Lyon-I, Nantes, Paris-VI…) et grands organismes de recherche (l’Inserm, le Centre national de la recherche scientifique, l’Institut National de la Recherche Agronomique, l’Institut Pasteur, et tout récemment l’Agence Nationale de la Recherche) ont d’ores et déjà pris des initiatives.

Le Monde, Science & Médecine, 17/09

En Bref

L’édition Science & Médecine du Monde rend compte des travaux de deux équipes dirigées par le Professeur Olivier Hermine – chef du service d’hématologie de l’hôpital Necker, à Paris, laboratoire d’excellence du globule rouge et Institut Imagine Inserm/Centre national de la recherche scientifique – ayant permis « d’élucider deux mécanismes essentiels par lesquels les patients atteints de la bêta-thalassémie deviennent anémiques ». Les résultats, après dix ans de recherche, viennent d’être publiés dans la revue Nature.

Le Monde, Science & Médecine, 17/09

Selon une étude menée par des chercheurs du département de biostatistiques de Harvard (Etats-Unis), « manger du poisson deux fois par semaine est bon pour l’audition », rapporte Le Figaro. Ces travaux, publiés dans l’American Journal of Clinical Nutrition, visaient à suivre pendant 18 ans 65 215 femmes, âgées au départ, en 1991, de 25 à 42 ans.

Le Figaro, 17/09
Le Monde présente, dans son édition Science & Médecine, « C3RV34U, l’exposition neuroludique », proposée à la Cité des sciences et de l’industrie, à Paris, depuis le 16 septembre. Stanislas Dehaene, spécialiste de neurosciences cognitives et directeur de l’unité mixte à l’Inserm et au Commissariat à l’Énergie Atomique, est commissaire scientifique de l’exposition.

Le Monde, Science & Médecine, 17/09

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube