Synthèse de presse

18 novembre 2015

12h50 | Par INSERM (Salle de presse)

Se mobiliser pour faire face aux bactéries résistantes aux antibiotiques

A l’occasion de la journée européenne d’information sur les antibiotiques, Benoît Vallet, le directeur général de la Santé (DGS), a annoncé qu’un délégué interministériel va être nommé afin de lutter contre l’antibiorésistance, qui représente « une menace pour la santé publique », rapporte Le Parisien.

Sur ce sujet, le Dr Jean Carlet, président de l’Alliance contre le développement des bactéries multirésistantes (ACdeBMR), s’exprime dans une tribune publiée dans l’édition Science & Médecine du Monde. Il souligne que chaque année en France, 158 000 patients sont infectés par une bactérie multirésistante (BMR) et 12 500 en meurent, selon la récente étude Burden, réalisée par l’Institut de veille sanitaire. Il explique qu’il faut « se mobiliser contre les bactéries résistantes aux antibiotiques » et estime que « la France est en bonne position dans la lutte contre ce fléau mondial et doit le rester ».

Le Monde, édition Science & Médecine, Le Parisien, 18/11

Prudence sur les benzodiazépines

Selon une étude, à paraître dans la revue Psychopharmacology, menée sur 331 patients schizophrènes, les benzodiazépines ne devraient pas être prescrits aux patients atteints de schizophrénie au long cours car ils sont associés à un niveau d’agressivité plus élevé. Le Dr Guillaume Fond, psychiatre et chercheur Inserm (Créteil), premier auteur de la publication, souligne que « l’objectif de ces études n’est pas de stigmatiser [les schizophrènes], mais au contraire de les aider car ils sont les premiers à se plaindre des effets de l’agressivité sur leur entourage, qui conduit à l’isolement et à la perte d’emploi ».

Le Monde, édition Science & Médecine, 18/11

En Bref

Libération rend compte de « la greffe totale la plus complète à ce jour » (visage, cuir chevelu, oreilles et conduits auditifs) pour un pompier américain sans visage depuis 2001 suite à une intervention. Cette greffe a été réalisée au centre de recherche médicale NYU Langone, à New York. C’est également la première fois que le résultat ne présente aucune cicatrice ou irrégularité.

Libération, 18/11

Des chercheurs de l’université de Bath (Grande-Bretagne) ont créé un pansement qui change de couleur lorsqu’une infection se déclare, note 20 Minutes – Grand Paris. Des nanoparticules reconnaissent en effet les bactéries toxiques. Les médecins du projet poursuivent maintenant leurs travaux pour attribuer une couleur différente à chaque bactérie.

20 Minutes – Grand Paris, 18/11

01 Net se penche sur le big data qui permet la médecine prédictive. Le journal explique qu’« ensemble, les biotechnologies, l’intelligence artificielle et les sciences cognitives ouvrent la voie à une médecine différente ». Guy Fagherazzi, épidémiologiste à l’Inserm, explique que « d’une médecine réactive et curative, nous passons à une médecine dite des quatre ‘P’ comme préventive, personnalisée, prédictive et participative ».

01 Net, 18/11

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube