Synthèse de presse

19 décembre 2012

11h40 | Par INSERM (Salle de presse)

Des mesures antitabac préparées par la Commission européenne

La Commission européenne doit dévoiler, aujourd’hui, sa directive sur « la production, la présentation et la vente de tabac », indiquent Les Echos. Cette directive, en préparation depuis deux ans, est très attendue à Bruxelles. Selon un document que s’est procuré le quotidien, le texte comporte une mesure phare : « les paquets de cigarettes et de tabac à rouler devront être couverts à 75% par des avertissements sur la santé » (contre 40% actuellement), explique le journal. Il est écrit que « la proposition cherche à s’assurer que l’apparence du paquet reflète les caractéristiques du produit, à savoir ses conséquences négatives pour la santé et son potentiel addictif ». Selon Bruxelles, le tabac provoquerait 700 000 morts par an en Europe. La directive permet aux Etats membres de durcir encore la mesure. Quatre pays, dont la France, le Royaume-Uni et la Belgique, seraient intéressés par la mesure adoptée en Australie, qui consiste à vendre des paquets identiques et vierges de logos, indique une source européenne. Marisol Touraine, la ministre française de la Santé, a annoncé une loi anti-tabac l’année prochaine.

Les Echos, 19/12

Le Comité consultatif national d’éthique saisi pour étudier le rapport Sicard

Suite à la remise hier du rapport Sicard sur la fin de vie, l’Elysée a annoncé qu’il saisissait le Comité consultatif national d’éthique, indique Le Monde. Le CCNE devra donner son avis sur trois points : « les directives anticipées écrites par les patients, que la mission veut voir améliorer, les ‘‘conditions strictes pour permettre à un malade conscient et autonome, atteint d’une maladie grave et incurable, d’être accompagné et assisté dans sa volonté de mettre lui-même un terme à sa vie’’ ; les conditions pour ‘‘rendre plus dignes les derniers moments d’un patient dont les traitements ont été interrompus à la suite d’une décision prise à la demande de la personne ou de sa famille ou par les soignants’’ ». Un projet de loi sera présenté, en juin prochain, au Parlement.

Le Monde, 19/12

En Bref

Anne Jourdan, présidente de France Lyme, souligne dans La Croix que le nombre de personnes atteintes par la maladie de Lyme est largement sous-estimé en France. Selon le réseau Sentinelles, 26 300 cas ont été recensés en 2011. Ces données se basent sur la présence d’un érythème migrant (tache rouge ou rosée). Or, explique Anne Jourdan, il n’apparaît que « dans un cas sur deux environ ». « Il y aurait environ 50 000 nouveaux cas par an et au total 500 000 malades, qui s’ignorent parfois car classés sous des diagnostics erronés ». Anne Jourdan souligne par ailleurs la « querelle de spécialistes » autour de cette maladie concernant notamment son diagnostic et son traitement par antibiotiques. La Croix, 19/12
Science & Vie revient sur la thérapie génique utilisée, dans le cadre d’un essai contre la maladie de Parkinson, par les services de neurochirurgie de l’hôpital Henri Mondor, à Créteil, coordonnés par Stéphane Palfi, et de l’Addenbrooke’s Hospital, à Cambridge (Royaume-Uni) (cf synthèse de presse du 30 octobre). Les chercheurs ont sélectionné un virus (le lentivirus) chargé de transporter trois gènes indispensables à la production de dopamine dans des neurones situés au centre du cerveau. Quinze patients ont participé à l’étude et ont vu leur capacité motrice s’améliorer. Science & Vie, 01/13
Cellectis a annoncé, hier, avoir signé un accord de collaboration avec l’University College of London, en vue de développer un traitement contre les leucémies fondé sur la reprogrammation du système immunitaire, indiquent Les Echos. Le projet de la société française de biotechnologie permet d’utiliser « n’importe quels lymphocytes T ». L’équipe anglaise « nous apporte son expertise dans la production de lymphocytes T et son expérience clinique en matière de traitement de la leucémie », souligne Andrew Scharenberg, directeur scientifique de Cellectis. Le quotidien explique que « les deux partenaires viennent de commencer la mise au point d’un processus de production de lymphocytes T aux normes GMP ». Andrew Scharenberg indique : « Nous espérons traiter de façon exploratoire les premiers patients en 2014 ». Les Echos soulignent que l’avantage de la technologie utilisée par Cellectis, comparée à celle employée par Novartis (cf synthèse de presse du 12 décembre), réside notamment dans le fait qu’« une fois le traitement terminé, le système immunitaire du patient doit pouvoir se restaurer ». Les Echos, 19/12
La Société française de dermatologie met en garde contre le methylisothiazolinone (MI), un conservateur très utilisé dans les cosmétiques, en remplacement des parabens, ainsi que dans les peintures et vernis, détergents et pesticides notamment, indique Aujourd’hui en France. Annick Barbaud, responsable de l’unité dermatologie du CHU de Nancy, souligne : « Nous constatons de plus en plus d’allergies caractérisées par des eczémas aux mains et au visage. Quelques cas signalent même des gênes respiratoires après avoir manipulé des produits ménagers utilisant la molécule, ce qui est très inhabituel ». Aujourd’hui en France, 19/12

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube