Synthèse de presse

01 juillet 2015

12h40 | Par INSERM (Salle de presse)

« Six défis collectifs pour la biomédecine du XXIe siècle »

Yves Lévy, Président-directeur général de l’Inserm, publie une tribune dans l’édition Science & Médecine du Monde dans laquelle il rend compte des « six défis collectifs pour la biomédecine du XXIe siècle ». Il cite : « renforcer le lien entre recherches fondamentale et translationnelle », « développer les infrastructures d’analyse des données (big data) », « permettre l’accélération de la chaîne d’innovation », « inventer un nouveau modèle économique et partenarial aux interfaces public-privé », « repenser les mécanismes d’évaluation et d’estimation du prix de l’innovation en santé » et « garantir le passage de la recherche vers la clinique puis l’égalité d’accès à l’innovation ». Selon Yves Lévy, « les immenses espoirs soulevés par la biomédecine émergente créent des attentes que nous ne pouvons décevoir ».

Le Monde, édition Science & Médecine, 01/07

En Bref

Le Monde présente, dans son édition Science & Médecine, la vaccination « sans aiguilles », cutanée ou transcutanée. Behazine Combadière, directrice de recherche Inserm, souligne : « L’avantage principal est d’induire une bonne réponse immunitaire avec une dose faible et sans aiguille, d’où un gain économique ».

 Le Monde, édition Science & Médecine, 01/07

L’édition Science & Médecine du Monde s’intéresse à la « chimiothérapie par vaporisation », consistant à vaporiser une chimiothérapie directement dans la cavité abdominale de patients atteints de carcinose péritonéale, une forme avancée de cancers gynécologiques ou de l’appareil digestif. Ce procédé réduirait de dix fois la dose de produit injecté, et diminuerait ainsi les effets secondaires chez les patients.

 Le Monde, édition Science & Médecine, 01/07

Selon deux équipes de chercheurs, les fonctions remplies par certaines zones cérébrales ne correspondraient pas toujours à ce qui figure dans les manuels de neurologie, rapporte Le Monde, dans son édition Science & Médecine. Selon Marek-Marsel Mesula, professeur de neurologie, « les cartes du cerveau existantes sont assez bonnes pour les fonctions très basiques […] mais de moins en moins pour les fonctions complexes ».

 Le Monde, édition Science & Médecine, 01/07

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube