Synthèse de presse

01 octobre 2014

12h53 | Par INSERM (Salle de presse)

Ebola : les premiers résultats de l’efficacité de l’antiviral japonais attendus fin 2014

L’Inserm va tester en novembre en Guinée l’antiviral japonais Avigan (Favipiravir), le « seul traitement potentiel contre Ebola en mesure d’être rapidement produit », soulignent l’AFP et Aujourd’hui en France. Selon Bernadette Murgue, directrice adjointe de l’Institut thématique Microbiologie et Maladies Infectieuses (IMMI), cet essai vise à savoir si cette molécule permet de réduire la mortalité des personnes infectées. Et d’ajouter : « un autre objectif important est de voir si cette molécule est capable de diminuer la charge virale », c’est-à-dire la quantité de virus chez les patients. Selon Bernadette Murgue, les résultats préliminaires seront connus avant la fin de l’année.

Pour en savoir plus, retrouvez notre C’est dans l’air « Virus Ebola : le point sur la recherche » sur la salle de presse

AFP, 30/09, Aujourd’hui en France, 01/10

Des espoirs dans la lutte contre les métastases cérébrales

Dans son édition Science & Médecine, Le Monde rend compte du « message d’espoir pour les patients atteints de cancer », et notamment de métastases cérébrales, soutenu lors du Congrès Européen dédié à ces pathologies et organisé à Marseille les 19 et 20 septembre. Des essais cliniques utilisant de nouvelles thérapies ciblées, permettant un contrôle plus efficace des tumeurs primitives, sont lancés. Philippe Metellus, neurochirurgien à l’hôpital de la Timone à Marseille, indique notamment : « Lorsque des patients atteints de métastases cérébrales à la suite d’un cancer du poumon ou d’un mélanome, sont traités par ces nouvelles immunothérapies, 20% d’entre eux ont des durées de survie très prolongées, avec une qualité de vie préservée »

Le Monde, édition Science & Médecine, 01/10

En Bref

Une étude NutriNet, conduite par Caroline Méjean et Aurélie Lampure (Inserm/Inra/Cnam/Université Paris XIII), réalisée auprès de plus de 37 000 adultes français, révèle que « les hommes sont plutôt attirés par le ‘‘gras-salé’’ alors que les femmes sont un peu plus ‘‘gras-sucré’’ ». Caroline Méjean explique que cette nouvelle étude, parue dans le British Journal of Nutrition, montre notamment que « les fumeurs et les buveurs réguliers d’alcool sont plus attirés par le ‘‘gras-salé’’ ».

AFP, 01/10

Le Monde souligne, dans son édition Science & Médecine, le développement croissant de communautés de patients sur internet, sous forme de réseaux ou de blogs. Les données issues de ces médias sociaux seraient, par ailleurs, « très riches d’informations utiles pour la recherche » souligne Paola Tubaro, enseignante-chercheuse à l’université de Greenwich, à Londres, et chercheuse associée au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS).

Le Monde, édition Science & Médecine, 01/10

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube