Synthèse de presse

02 avril 2014

11h37 | Par INSERM (Salle de presse)

Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme

La Croix s’intéresse à une enquête réalisée auprès de 538 familles par un collectif d’associations à l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. 77% des parents affirment que leur enfant ne bénéficie pas d’une éducation « adaptée à ses besoins ». Selon l’étude, 43,8% des personnes autistes ont été victimes de « maltraitances » ou de « carences en matière de soins ». Danièle Langloys, présidente d’Autisme France, précise qu’il s’agit surtout d’une « maltraitance par défaut » et prend l’exemple d’un enfant privé de tous les outils nécessaires pour communiquer avec son entourage. Le quotidien présente également la campagne lancée par le Collectif Autisme, invitant à signer une pétition pour la création « d’une commission d’enquête parlementaire sur le « respect du droit » des personnes autistes ».

La Croix, 02/04

En Bref

Le quotidien Les Echos s’intéresse au lancement d’une étude nationale ayant pour objectif de mesurer d’ici à 2016 l’exposition aux polluants -plus de 100 substances présentes dans l’environnement sont concernées- de 5000 personnes.

Les Echos, 02/04

La chercheuse japonaise Haruko Obokata est accusée de fraude pour ses travaux sur les cellules pluripotentes. La Croix rapporte qu’elle est actuellement menacée de sanctions par un comité d’enquête de son centre de recherche, l’institut Riken. Sont mises en cause « des images trafiquées et des données issues de deux expériences différentes publiées par la chercheuse et ses coauteurs dans la revue Nature fin janvier ». Pour Jean-Marc Lemaître, à l’Inserm (Montpellier), l’enquête permettra de dire si les résultats obtenus sont dus à une erreur involontaire ou à une volonté de tricher. Il ajoute que « conceptuellement, l’idée de penser qu’un stress physico-chimique déclenche une régénération tissulaire pourrait avoir un sens. On pourrait être en présence d’un mécanisme biologique mal compris ».

La Croix, 02/04

Dans un rapport remis au Premier ministre en mars et présenté hier, le Défenseur des droits fait état de multiples obstacles freinant l’accès des plus pauvres aux soins. Ces derniers doivent notamment faire face aux refus de soins pratiqués par certains médecins, à la « complexité des démarches » et la « passivité de certaines caisses ».

Les Echos, 02/04

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube