Synthèse de presse

20 juillet 2016

12h59 | Par INSERM (Salle de presse)

Un anticorps aux effets thérapeutiques potentiels contre la sclérose en plaques :

L’AFP, Le Figaro, Le Parisien et Nostalgie indiquent que des chercheurs de l’Unité Inserm 919 ont développé un anticorps, le Glunomab, aux effets thérapeutiques potentiels contre la sclérose en plaques. Les chercheurs ont testé l’anticorps dans un modèle expérimental de sclérose en plaques chez la souris. L’anticorps, le Glunomab limite le passage dans le tissu nerveux des lymphocytes, cellules immunitaires responsables des lésions nerveuses. « La progression des troubles moteurs s’en trouve bloquée chez l’animal ».

Lire le communiqué « Un anticorps-médicament contre la sclérose en plaques ».

AFP via Scienceetavenir.fr, Le Figaro, Le Parisien, Nostalgie, 20/07

Sida : efficacité d’un allègement des trithérapies

Libération.fr indique que les résultats d’une étude sur l’allègement des trithérapies, présentés hier à la conférence internationale sur le sida à Durban (Afrique du Sud), prouvent l’efficacité des prises espacées de médicaments antirétroviraux. Les résultats d’un essai ont été présentés par le Dr Pierre de Truchis, de l’hôpital Raymond Poincaré de Garches (AP-HP). Dans le cadre de cet essai, lancé en 2014 par l’Agence de recherche sur le sida (ANRS), 100 patients, traités par antirétroviraux depuis cinq ans en moyenne et ayant une charge virale indétectable depuis quatre ans, ont pris leur traitement 4 jours sur 7. Les résultats révèlent qu’« après 48 semaines, 96% des patients suivaient toujours le schéma 4 jours sur 7, avec une charge virale indétectable ».

Libération.fr, 19/07

En Bref

L’AFP rapporte que « des chercheurs canadiens de l’université de Laval de Québec ont annoncé le démarrage dans « les prochains jours » de tests sur l’homme d’un vaccin contre le virus Zika. Selon l’université québécoise, il s’agit là de la « première étude clinique sur un vaccin contre le virus Zika ».

AFP, 19/07

Des chercheurs canadiens proposent une méthode permettant de déterminer le degré de risque de conséquences graves après une syncope, souligne Le Figaro. Ce score de risque (Canadian Syncope Risk Score, CSRS) va de – 3 à + 11, à partir des données recueillies après une syncope.

Le Figaro, 20/07

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube