Synthèse de presse

21 juin 2017

12h23 | Par INSERM (Salle de presse)

Le vaccin nasal plus efficace contre les cancers ?

Topsante.com explique que, selon les résultats d’une étude de chercheurs de l’Inserm (Unité Inserm 970/Université Paris Descartes/HEGP), publiés dans Nature Communications, l’administration par voie nasale d’un vaccin serait plus efficace que les vaccins intramusculaires et sous-cutanés dans la lutte contre les cancers. Dans le cadre de leur étude, les chercheurs ont administré un vaccin thérapeutique expérimental contre des tumeurs de la tête et du cou à des souris. Ce vaccin est capable de stimuler les lymphocytes T mémoires contre les cellules cancéreuses. Eric Tartour, responsable de ces travaux, souligne : « Le choix de la voie d’administration du vaccin est vraiment primordial ». L’étude conclut que la croissance de tumeurs greffées était bloquée chez les rongeurs vaccinés par voie nasale, alors que les animaux témoins mourraient au bout d’un mois. En comparaison, le même vaccin injecté par voie intramusculaire ne peut sauver que la moitié des cobayes.

Topsante.com, 20/06

Lire l’article sur le site Inserm.

En Bref

Selon une méta-analyse publiée dans Nature Climate Change, trois quart de la population mondiale (74%) serait touchée par des canicules entraînant une hausse de la mortalité en 2100. L’auteur principal de cette étude, Camilo Mora, professeur associé à l’université de Hawaï (Etats-Unis), souligne : « Notre attitude vis-à-vis de l’environnement a été si imprudente que nous sommes à court de bons choix pour le futur ».

Le Figaro, 21/06

Le Parisien explique que la Seine-Saint-Denis est le deuxième département le plus touché par le virus du sida après Paris en France métropolitaine. On y recense chaque année 2,5 à 3 fois plus de nouveaux cas que dans le reste de la France. Un rapport sur le sujet a été remis hier au conseil départemental. L’objectif est d’éradiquer le sida d’ici à 2030.

Le Parisien, 21/06

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la drépanocytose, France Ô a filmé hier une rencontre entre artistes et malades au centre de santé Guy Mérault des Abymes en Guadeloupe, qui fait figure de référent dans le cadre de la lutte contre cette maladie. Lors d’une interview, Marie-Dominique Hardy-Dessources, chercheuse à l’Inserm (Unité Inserm 1134) et présidente d’un réseau de professionnels de santé, a expliqué qu’actuellement, seule la greffe de moelle osseuse permet de lutter contre cette maladie. La thérapie génique fait naître un gros espoir.

France Ô, 20/06

Dans son édition Science et Médecine, Le Monde présente le master de « bio-entrepreneuriat » lancé en 2016 par l’Ecole polytechnique, HEC Paris, l’université Paris-Descartes et l’Institut des maladies génétiques Imagine (hôpital Necker, AP-HP). Ce master, dont l’objectif est de réunir autour d’un projet 3 ou 4 étudiants au profil complémentaire, a permis aux étudiants de la toute première promotion, le 8 juin, de présenter leurs trois projets de valorisation de recherche en santé.

Le Monde, 21/06

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube