Synthèse de presse

21 novembre 2012

15h11 | Par INSERM (Salle de presse)

Les Français et les vaccinations

Dans un rapport rendu public hier, l’Institut de veille sanitaire (InVS) souligne que « la couverture vaccinale des Français reste insuffisante » rapporte Le Figaro. Selon l’InVS, qui a réalisé pour la première fois une compilation exhaustive de toutes les données récentes à sa disposition, « en 2012, les objectifs de santé publique – au moins 95% de la population protégée – ne sont pas atteints pour la plupart des vaccinations ». Jean-Paul Guthmann, médecin épidémiologiste, indique que « ce résultat explique la persistance en France de certaines maladies et la survenue de pics épidémiques, comme c’est le cas pour la rougeole ». Françoise Weber, la directrice générale de l’InVS, estime que la faible performance de la France en matière de vaccination est due à « une méconnaissance du grand public et une application inégale des médecins » et non pas à une défiance des Français à l’égard des vaccins. Elle craint par ailleurs un nouveau pic prochainement de rougeole liée à l’augmentation du nombre de personnes non protégées.

Le Figaro, 21/11

Recul du sida dans le monde

L’Onusida a fait état, hier, dans son rapport annuel, d’un recul de nombre de décès et de nouvelles infections du sida, pour la 5e année consécutive, indique La Croix. Ces résultats confirment « l’efficacité des politiques d’accès aux traitements antirétroviraux à grande échelle, mises en place par la communauté internationale », souligne le quotidien. Environ 34 millions de personnes vivent avec le VIH actuellement dans le monde. L’Onusida explique que « (…) 0,8% des adultes entre 15 et 49 ans sont porteurs du VIH ». Environ 1,7 million de personnes sont décédées en 2011 du sida, contre 1,8 million l’année précédente. La baisse des décès la plus importante est constatée en Afrique (-32% de décès en six ans). Si l’infection poursuit sa propagation, celle-ci est cependant plus lente, explique La Croix. Ainsi, le virus a contaminé 2,5 millions de personnes en 2011, soit un peu moins qu’en 2010 (2,6 millions). Comparé à 2001, le nombre des nouvelles contaminations a chuté de 22%. Les progrès les plus spectaculaires sont constatés dans certains pays d’Afrique subsaharienne, même si le continent africain demeure la région la plus touchée dans le monde. Les experts s’inquiètent de la virulence de l’épidémie dans certaines régions du monde, comme au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ajoute La Croix. Selon Michel Sidibé, directeur exécutif d’Onusida, l’élaboration de « plans d’urgence » dans ces régions est une nécessité, explique Le Monde. L’Onusida estime qu’entre 22 et 24 milliards de dollars par an seraient nécessaires à l’horizon 2015 pour enrayer ce fléau.

La Croix, Le Monde, 21/11

En Bref

Science & Vie souligne qu’une équipe de l’Inserm a mis au point deux tests diagnostiques, qui détectent en moins de deux heures les personnes infectées par les bactéries les plus résistantes, les entérobactéries. Patrice Nordmann, coauteur de l’étude, explique : « Contrairement à ce que les gens croient, le problème n’est pas la virulence de la bactérie, mais le fait que l’on dispose de trop peu d’antibiotiques efficaces pour lutter contre ces pathogènes ». Ces nouveaux tests, bientôt disponibles, permettront d’isoler plus rapidement les malades, d’éviter les épidémies hospitalières et de proposer aux patients la colimycine, un antibiotique plus efficace contre les bactéries ultra-résistantes. Science & Vie, 01/12

Communiqué de presse: Mise au point de deux tests de diagnostic rapide de résistance aux antibiotiques 

Les Echos indiquent qu’une directive européenne concernant l’obtention du marquage CE permettant de commercialiser les produits biomédicaux est en cours d’examen devant le conseil et le Parlement européens. « Elle se concrétisera en 2014 par un règlement européen, beaucoup plus exigeant que la directive actuelle tant en matière de sécurité que d’efficacité », explique Serge Bernasconi, directeur général d’Eucomed, qui représente l’industrie des technologies médicales en Europe. Du coup, les industriels vont devoir concevoir des produits en fonction des patients (lancement d’un lecteur de glycémie sur iPhone par Sanofi par exemple) pour faire face au coût et au risque accru liés à cette mesure. Les Echos, 21/11

François Hollande a promis de créer 5 000 postes dans l’enseignement supérieur dont 1 000 pour la rentrée 2013, indique Le Monde. Ces postes seront dédiés à la licence « afin d’enrayer le taux d’échec inquiétant dans ce cycle », ajoute le quotidien. Ce dernier explique que « les postes devraient être répartis pour 40% à des enseignants chercheurs, 20% des agrégés et 30% des personnels administratifs ». Et d’ajouter : « Ils feront l’objet d’une contractualisation avec l’Etat ». Le Monde, 21/11
Science & Vie publie un dossier consacré au « médicament qui protège de tout ». Selon la revue, « face à des maladies chroniques [maladies cardio-vasculaires, cancer, maladies neurodégénératives] qui explosent, 3 médicaments laissent entrevoir des vertus ‘‘miraculeuses’’ ». Ces 3 médicaments, bien connus – l’aspirine, la metformine et les statines – « pourraient monter au front pour prévenir certains des fléaux les plus inquiétants de ces prochaines années », souligne le journal. Science & Vie, 01/12

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube