Synthèse de presse

22 avril 2015

12h36 | Par INSERM (Salle de presse)

Le « sport sur ordonnance » voté par l’Assemblée nationale

L’activité physique et le sport viennent d’être reconnus comme « outil de santé publique » dans le projet de loi Santé porté par la ministre Marisol Touraine, rapporte Le Monde dans son supplément Sciences & Médecine. Le texte prévoit une prescription médicale d’activités sportives pour certaines maladies chroniques. L’expertise collective Inserm « Activité physique – Contextes et effets sur la santé » confirmait en 2008 leur effet bénéfique. Le patient, selon son profil, a le choix entre « la pratique d’une activité modérée (au moins 3 heures par semaine) ou d’une activité intense (au moins 20 minutes trois fois par semaine) ». Combinées, ces pratiques pourraient diminuer « de 30% le risque de mortalité prématurée ».

Le Monde, 22/04

Une nouvelle piste de recherche contre la cécité

Selon une étude menée par une équipe de chercheurs Inserm, en association avec une équipe du Centre de recherche cardiovasculaire de l’université Yale, « le simple fait de bloquer une protéine pourrait freiner la cécité de certains patients », rapporte France 5 dans son émission Le Magazine de la santé. Ces travaux, publiés dans Nature Medicine, démontrent que le blocage de la protéine Slit2 empêcherait le développement pathologique des vaisseaux sanguins, responsable des maladies vasoprolifératives oculaires comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), la rétinopathie diabétique et la rétinopathie du prématuré (touchant les nouveau-nés), dans un modèle animal.

Retrouver le communiqué « Soigner la cécité : une nouvelle protéine en vue ? » sur la salle de presse en ligne de l’Inserm.

France 5, 21/04

En Bref

RTL et France Info soulignent que des enfants atteints du syndrome de Wiskott-Aldrich, une maladie génétique très rare, ont vu leur système immunitaire rétabli et leur état clinique s’améliorer après avoir bénéficié d’une thérapie génique. Anne Galy, directrice de recherche Inserm (Généthon/InsermUMR-S951) indique que ces enfants vont être suivis encore pendant des années « pour vérifier qu’aucun effet secondaire ne se produit ».

Retrouver le communiqué « Nouveau succès de thérapie génique pour une maladie rare du système immunitaire : le syndrome de Wiskott-Aldrich » sur la salle de presse de l’Inserm.

France Info, RTL, 21/04

Afin d’identifier plus rapidement, et à moindre coût, les lésions précancéreuses ou cancéreuses du col de l’utérus, une équipe de chercheurs de Boston a mis au point un système de dépistage via smartphone, souligne Le Monde. L’échantillon placé sous l’œil de la caméra du téléphone, serait ainsi envoyé à un serveur distant, qui l’analyserait pour décompter les cellules malignes des lésions. Une procédure de 45 minutes, à 1,70€.

 Le Monde, 22/04

L’émission Les Maternelles, diffusée sur France 5, s’est intéressée aux liens entre le phénomène de puberté précoce et la présence de pesticides et de perturbateurs endocriniens dans l’environnement. Selon Robert Barouki, directeur de recherche Inserm, ces substances pourraient, en effet, avoir un effet sur la puberté, « mais les preuves avancées ne permettent pas d’être certain de cette relation ».

France 5, 21/04

Selon l’Observatoire des drogues et des toxicomanies (ODT), la « consommation de cannabis est repartie à la hausse chez les adolescents de 17 ans », rapporte Le Monde. Ils sont 47,8% à avoir expérimenté cette drogue, contre 41,5% il y a trois ans. Cette hausse s’explique par l’accroissement de l’offre (la France est devenue un pays de production locale), la meilleure qualité des produits (plus de THC) et des prix accessibles.

 Le Monde, 22/04

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube