Synthèse de presse

22 janvier 2014

13h24 | Par INSERM (Salle de presse)

L’e-cigarette tolérée pour le sevrage tabagique


La Haute Autorité de santé (HAS) a présenté hier ses recommandations de bonne pratique du sevrage tabagique pour les professionnels de santé, indique Le Figaro. Selon le quotidien, la HAS a souligné l’importance pour le fumeur de se faire accompagner dans son sevrage par un médecin. En effet, comme l’expliquent les auteurs du rapport, « seulement 3% des personnes qui tentent d’arrêter de fumer seules y parviennent ». Le Dr Cédric Grouchka, membre du collège de la HAS, estime que, lorsque le patient est soutenu, « la proportion passe alors à 20% », ajoutant qu’« il est plus facile d’arrêter la cocaïne que la cigarette ». Concernant l’e-cigarette, « il nous est impossible de [la] recommander comme produit de sevrage, car nous manquons d’études scientifiques pour évaluer son efficacité et ses effets sur la santé à long terme », explique Cédric Grouchka. « Toutefois, on peut penser que le risque toxique est bien moindre à court terme qu’avec une cigarette classique. C’est pourquoi nous invitons à ne pas dissuader les fumeurs qui vapotent si cela reste l’affaire de quelques mois avec l’objectif d’arrêter de fumer », ajoute-t-il.

Le Figaro, 22/01

Rapport sur la prise en charge de la fin de vie


L’Observatoire national de la fin de vie a publié, hier, un rapport qui « détaille les failles de la prise en charge des personnes âgées sur le point de mourir », explique Libération. Selon l’Observatoire, « moins de 15% des maisons de retraite disposent d’une infirmière la nuit, et si c’était le cas de tous les Ehpad, cela permettrait d’éviter 18 000 hospitalisations de fin de vie par an ». Malgré tout, le rapport souligne que la situation s’est améliorée avec notamment une meilleure prise en charge de la douleur. Lors de la dernière semaine de vie, la douleur serait « très bien soulagée dans 78,3% des situations », estiment les médecins coordonnateurs des Ehpad. 23,7% des résidents se trouvent encore cependant dans un « réel inconfort physique ».

Libération, 22/01

En Bref

Europe 1 a présenté, le 19 janvier, Famelab, un concept qui arrive en France grâce à l’Inserm, à l’occasion de ses 50 ans. Il s’agit d’un concours à destination des jeunes chercheurs qui doivent convaincre en 3 minutes le grand public de la qualité de leur projet de recherche. Les inscriptions à ce concours s’effectuent jusqu’au 28 février. Europe 1, 19/01
Metronews Paris rend compte du dernier Sofinscope réalisé par OpinionWay qui révèle qu’en matière de santé, « les dépenses moyennes à la charge des Français sont en légère baisse » (568 euros en 2013). Cette tendance s’explique par le renoncement de certains soins (optique, dentaire) et par le recours au système D, explique le journal. Ainsi, 86% des personnes interrogées indiquent avoir modifié leurs habitudes en matière de santé. Elles privilégient par exemple les médicaments génériques.
Metronews, 22/01

Le Figaro consacre un article à une machine, appelée le HiSeq X Ten, mise au point mi-janvier, capable de séquencer un ADN humain en trois jours. La société concernée indique qu’afin d’atteindre un coût très bas, sa plate-forme de 10 séquenceurs devrait fonctionner 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. « Chaque séquenceur décryptera 18 génomes tous les trois jours, au lieu de 6 génomes tous les dix jours avec les équipements actuels », souligne le quotidien. Le Dr Pierre Le Ber, directeur adjoint de l’Institut de génomique, à Evry, estime que « pour la recherche, c’est, bien sûr, très intéressant. Mais une telle performance est encore plus essentielle pour la génomique clinique (…) ».  Le Figaro, 22/01

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube