Synthèse de presse

23 octobre 2013

11h09 | Par INSERM (Salle de presse)

Arrivée prochaine en France d’un médicament à base de cannabis

Le Figaro souligne que le Sativex, un dérivé du cannabis, fabriqué par le laboratoire britannique GW Pharmaceuticals, « devrait bientôt pouvoir être commercialisé » en France. Le quotidien indique que « ce spray buccal disponible dans 17 pays européens est notamment destiné à soulager les raideurs musculaires chez les malades atteints de sclérose en plaques ». A la demande de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, il a fallu changer le Code de santé publique qui interdisait jusqu’en juin dernier tout usage du cannabis, explique le journal. Le directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) est le seul à pouvoir « octroyer une autorisation de mise sur le marché à des spécialités pharmaceutiques à base de cannabis ou ses dérivés et autoriser les opérations de fabrication, de transport, d’importation, d’exportation, de détention, d’offre, de cession, d’acquisition ou d’emploi relatives à ces spécialités ».

Le Figaro, 23/10

Accord de collaboration de recherche entre l’Inserm et DBV Technologies

DBV Technologies, une société de biotechnologies et l’Inserm ont signé, hier, un accord de collaboration de recherche en vue de développer un traitement contre l’hémophilie A réfractaire, indique l’AFP. Les deux partenaires soulignent, dans un communiqué, qu’ils « se sont associés pour combiner la technologie Viaskin et une expertise mondialement reconnue dans l’hémophilie A pour développer un traitement de référence dans l’hémophilie A réfractaire, en fournissant un traitement plus abordable et non invasif ». Cette collaboration, d’une durée de 12 mois, consistera à traiter différents groupes de souris avec un patch Viaskin contenant la protéine FVIII afin de « redonner progressivement toute son efficacité à la transfusion de FVIII qui est à la base du traitement de l’hémophilie A ». Selon Pierre-Henri Benhamou, patron de DBV Technologies, « si ces recherches aboutissent, elles pourraient permettre, grâce à la technologie Viaskin, de restaurer la réponse au facteur VIII chez les enfants hémophiles qui ne répondent plus suffisamment aux transfusions de facteur VIII, pourtant vitales pour eux ». 

AFP, 22/10 

En Bref

Aujourd’hui en France note que « le dépistage du sida est plus efficace quand il est anonyme ». En effet, l’Institut de veille sanitaire (InVS) révèle que les tests effectués dans des centres gratuits ainsi que les tests rapides Trod, autorisés depuis 2010, ont permis de déceler 2 à 5 fois plus de séropositifs que les classiques. Aujourd’hui en France, 23/10

Dans son supplément Science & Médecine, Le Monde souligne que, « contrairement à la France », l’Autorité européenne du médicament (EMA) « n’a pas souhaité privilégier les pilules de 2e génération ». Dans un rapport de l’EMA, rendu public le 11 octobre, la distinction entre les pilules de 3e et 4e générations et les autres n’est pas faite. Le Comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC), la commission de l’agence européenne qui a réévalué ces produits, indique que « les bénéfices de tous les contraceptifs hormonaux combinés [associant œstrogènes et progestatifs] continuent d’être supérieurs à leurs risques ». Le Monde, Science & Médecine, 23/10

Dans une interview accordée au Figaro, Maurice Mimoun, chef du service de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique ainsi que du centre de traitement des brûlés de l’hôpital Saint-Louis de Paris, souligne : « Lutter contre le vieillissement, c’est lutter contre le dérèglement cellulaire : éviter que la cellule ne s’use. L’incroyable, c’est que la cellule cancéreuse détient le secret de la perpétuelle jeunesse, voire de l’éternité ». Auteur du roman « Une vie plus une vie », Maurice Mimoun est convaincu que, « grâce à la génétique et à la chirurgie, la médecine se transformera complètement dans les décennies qui viennent. Non seulement nous éviterons certaines maladies, mais nous toucherons du doigt la vie éternelle ». Le Figaro, 23/10

Une étude, réalisée par l’Institut national d’études démographiques (Ined), a comparé la corpulence de 20 000 hommes et femmes vivant dans 13 pays sur 4 continents, rapporte Aujourd’hui en France. Selon cette étude, les Français – notamment les femmes – « figurent parmi les plus minces », explique le quotidien. Pourtant, 6 Françaises sur 10 affirment vouloir maigrir.  Aujourd’hui en France, 23/10

Le Monde publie, dans son supplément Science & Médecine, une enquête sur l’aspirine, et se demande si elle pourrait être utilisée pour prévenir la survenue de cancers digestifs, pour réduire le risque de métastases ou de rechutes. Le journal indique que, « alors que des recommandations internationales devraient être bientôt publiées, les experts s’interrogent encore : les ‘‘promesses anticancer’’ de l’aspirine surpassent-elles le risque de saignement lié à ce médicament ? Et, si oui, dans quels groupes de personnes ? » Le Monde, Science & Médecine, 23/10

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube