Synthèse de presse

24 février 2016

12h58 | Par INSERM (Salle de presse)

Dépakine : l’Etat veut créer un fonds d’indemnisation pour les victimes

Le Figaro rapporte que le ministère de la Santé envisage de mettre en place un fonds d’indemnisation pour les victimes de la Dépakine, un médicament contre l’épilepsie responsable de malformations graves chez le fœtus. L’Inspection générale des affaires sociales (Igas) a remis un rapport sur le sujet. Il confirme 450 cas de malformations congénitales à la naissance entre 2006 et 2014. Une conclusion « plutôt maigre », commente Le Figaro, qui souligne que dans le rapport, « les inspecteurs notent bien, même s’ils ne le détaillent pas, le retard à l’allumage des autorités sanitaires françaises ». Ils pointent par exemple des « modifications limitées du résumé des caractéristiques du produit ».

Le Figaro, 24/02

Virus Zika : les laboratoires s’engagent

Alors que des responsables de l’OMS se rendent aujourd’hui au Brésil, Les Echos signalent qu’une quinzaine de laboratoires ont manifesté leur intérêt pour la mise au point d’un vaccin contre le virus Zika. Malgré cet enthousiasme, « il faudra plusieurs années avant qu’un vaccin puisse être commercialisé » estiment Les Echos. Les laboratoires misent sur la capitalisation de leur expérience sur la dengue (dont le virus appartient à la même famille), à l’image de Sanofi-Pasteur.

Les Echos 24/02

En Bref

La Croix se penche sur le développement cérébral au moment de l’adolescence et pointe le rôle des neurosciences pour comprendre cette évolution. Jean-Luc Martinot, directeur de l’Unité Inserm 1000 « Neuroimagerie et Psychiatrie », dont l’équipe participe à un programme européen, souligne que l’adolescence « constitue une phase de développement du cerveau au moins aussi importante » que la petite enfance et note la vulnérabilité du cerveau des adolescents face par exemple à des événements négatifs.

La Croix, 24/02

Les travaux menés par Guillaume Dorothée, chercheur au sein de l’équipe « Système Immunitaire, Neuroinflammation et Maladies Dégénératives », Unité Inserm 938, ont récemment mis en évidence une piste d’immunothérapie pour ralentir l’apparition des troubles de la mémoire, elle consiste à moduler cette neuro-inflammation, souligne Pour La Science.

Retrouvez le communiqué « Maladie d’Alzheimer : vers une nouvelle approche d’immunothérapie ? » sur la salle de presse de l’Inserm.

Pour la Science, 01/03

Dans un entretien publié sur Parismatch.com, Gaëtan Deslée, chef de service de pneumologie du CHU de Reims, Inserm Unité 903, explique le mode d’action d’une technique interventionnelle innovante pour traiter l’emphysème. « Cette procédure mini-invasive consiste à mettre en place des spirales métalliques en nitinol à l’intérieur d’un lobe atteint. En exerçant une action de “ressort”, elles permettent de redonner de l’élasticité au tissu pulmonaire », souligne-t-il.

Parismatch.com, 24/02

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube