Synthèse de presse

24 juin 2015

12h06 | Par INSERM (Salle de presse)

Vers une possible prévention de la schizophrénie ?

Comme le rapporte Le Monde, dans son édition Science & Médecine, de récentes recherches évoquent « l’inflammation cérébrale comme déclencheur possible » de la schizophrénie. Marie-Odile Krebs, de l’Unité Inserm 894, équipe « Physiopathologie des maladies psychiatriques », montre, dans une étude à paraître dans la revue Translational Psychiatry, que 80 à 90% des personnes dites à « ultra-haut risque », qui feront un épisode psychotique dans l’année, peuvent être identifiées par un panel de 22 biomarqueurs sanguins. Bruno Falissard, de l’Unité Inserm 1178 « Santé mentale et santé publique », coordonne quant à lui une étude sur les symptômes précurseurs de schizophrénie et de maladie bipolaire.

Le Monde, édition Science & Médecine, 24/06

En Bref

Des travaux, menés par Valter Longo, de l’université de Californie du Sud (Los Angeles), publiés dans Cell Metabolism, révèle qu’une « diète intermittente », « mimant les effets du jeûne », sur des souris, influe sur le diabète, les cancers et accélère le renouvellement des tissus, souligne Le Monde. L’équipe de Valter Longo a également réalisé une étude chez 38 volontaires montrant aussi les vertus de ce « jeûne modéré ».

 Le Monde, édition Science & Médecine, 24/06

Le Figaro rend compte d’un nouveau traitement contre le psoriasis, utilisant l’anticorps monoclonal ixekizumab. Un essai de phase 3, présenté dans la revue The Lancet, réalisé auprès de 2 570 personnes souffrant de psoriasis sévère, montre que 78 à 90% des patients traités par ixekizumab ont vu la sévérité de leurs symptômes réduite d’au moins 75%.

 Le Figaro, 24/06

Alexion Pharmaceuticals a inauguré, hier, à Paris, au sein de l’Institut Imagine de l’hôpital Necker, son centre de recherche et de développement sur les maladies rares, rapporte l’AFP. Cette initiative bénéficiera d’une « participation pleine et entière de l’AP-HP et de l’Inserm », indique la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Selon elle, l’Institut Imagine est « une référence absolue pour la prise en charge des maladies rares ».

AFP, 23/06

Le Monde explique dans son édition Science & Médecine que l’ivresse express (« Binge drinking ») cause de graves sur le cerveau des adolescents, encore en plein développement. L’équipe de Mickaël Naassila, membre de l’Unité ERI 24, montre que l’alcool affecte les mécanismes cellulaires 48 heures après l’épisode d’alcoolisation.

Le Monde, édition Science & Médecine, 24/06

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube