Synthèse de presse

25 novembre 2015

12h32 | Par INSERM (Salle de presse)

Des protéines produites par des bactéries intestinales agissent sur la satiété

Une étude, réalisée par des chercheurs de l’Inserm et de l’université de Rouen, publiée dans Cell Metabolism révèle que « des bactéries présentes dans l’intestin pourraient réguler la quantité de nourriture que nous ingérons en produisant des protéines après les repas qui envoient un signal au cerveau », rapportent l’AFP et Le Figaro. Sergueï Fetissov, professeur de physiologie à l’université de Rouen et chercheur au sein de l’Unité Inserm 1073 souligne : « Nos bactéries intestinales, une fois nourries, produisent une protéine qui va agir sur le cerveau pour lui dire d’arrêter la prise alimentaire ».

Retrouvez le communiqué « Les bactéries intestinales informent le cerveau lorsqu’elles sont rassasiées » sur la salle de presse.

AFP, 24/11, Le Figaro, 25/11

La France et sa recherche

Dans un entretien accordé au Point, Alain Prochiantz, directeur du Centre interdisciplinaire de recherche en biologie au Collège de France, qui sera président du sommet de l’innovation Futurapolis 2015 à Toulouse les 27 et 28 novembre, estime que la France est en train d’abandonner sa recherche. Il souligne : « La France se contente d’investir 2,25% de son PIB en recherche et développement, contre 2,9% pour l’Allemagne ». Selon lui, « le risque est réel que la France cesse d’être un grand pays scientifique ». Il conclut : « Le défi : connaître ou disparaître ».

Le Point, 26/11

En Bref

Carmat a annoncé avoir reçu le feu vert de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et du Comité de protection des personnes (CPP) pour finaliser l’essai clinique pour son cœur artificiel, soit la transplantation du quatrième patient souffrant d’insuffisance cardiaque terminale. L’ANSM a accepté la demande de Carmat d’élargir les « critères d’inclusions des prochains patients », souligne Marcello Conviti, directeur général de Carmat.

Les Echos, 25/11

Le gouvernement a lancé, le 24 novembre, le début des travaux sur « la médecine du futur », inscrits dans la deuxième phase de la Nouvelle France Industrielle. Une première réunion du comité de pilotage, présidé par André Syrota, ancien PDG de l’Inserm, et Olivier Charmeil, PDG de Sanofi Pasteur, qui doit fournir des propositions visant à contribuer au développement d’innovations et premières mondiales de santé, a eu lieu à cette occasion. Ce comité présentera une feuille de route d’ici à la fin du premier trimestre 2016.

La Correspondance économique, 25/11

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube