Synthèse de presse

27 février 2013

12h37 | Par INSERM (Salle de presse)

Pilules : meilleur signalement des effets indésirables et crainte d’une hausse des IVG

Le Monde et Le Figaro reviennent sur les données concernant les contraceptifs oraux combinés (COC) rendues publiques par l’Agence nationale du médicament (ANSM). Selon Le Monde, « les chiffres fournis montrent [notamment] un meilleur signalement des événements indésirables » des pilules. Au 4 janvier, la base nationale de pharmacovigilance de l’ANSM comptait, depuis 1985, au total, 567 notifications et 13 cas de décès par événements thromboembolitiques veineux chez des femmes prenant un COC (toutes générations confondues). Entre le 4 et le 31 janvier, période où les risques ont été fortement médiatisés, 36 nouveaux cas de thrombose ont été recensés. Le Figaro, quant à lui, indique que « l’abandon de la pilule par 150 000 femmes fait craindre une augmentation » du nombre d’interruptions volontaires de grossesse (IVG). Le Pr Israël Nisand, chef du département de gynécologie-obstétrique des Hôpitaux universitaires de Strasbourg, affirme : « Bien sûr que le nombre d’IVG a augmenté ! Même si nous ne pouvons pas le chiffrer pour le moment, nous le constatons dans notre pratique quotidienne ». Pour le Pr Nisand, la hausse des IVG, qu’il constate depuis la fin du mois de janvier, serait directement due à une crise de confiance des femmes envers les contraceptifs oraux.

Le Monde, Le Figaro, 27/02

Les bénéfices du régime méditerranéen confirmés 

Une étude espagnole, publiée sur le site du New England Journal of Medicine, souligne qu’« une alimentation basée sur le régime méditerranéen permet de réduire de près de 30% le risque d’accident cardio-vasculaire » (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral et mort d’origine cardiaque). Ce travail a été mené auprès de 7 447 personnes, âgées de 55 à 80 ans ayant un risque potentiel élevé (diabète, excès de poids, tabagisme…) d’avoir une maladie cardio-vasculaire, recrutées à partir d’octobre 2003. L’étude souligne que les bénéfices du régime méditerranéen s’appliquent en suivant l’ensemble des recommandations. Le Dr François Paillard, cardiologue au CHU de Rennes, souligne : « C’est intéressant, car le grand public est souvent à la recherche d’un nutriment un peu miracle alors que c’est bien le profil alimentaire global qui compte ».

Le Figaro, 27/02

En Bref

Ça m’intéresse publie un article sur les nouvelles techniques de dépistage précoce. La revue souligne que deux tests prénataux (Prénatest et Iset) seront bientôt disponibles afin de prédire des maladies génétiques, grâce à une simple prise de sang effectuée sur la future mère. L’Iset (Isolation by Size of Epithelial Tumor/Trophoblastic Cells), méthode mise au point par l’Inserm, permet de déceler des maladies génétiques dès cinq semaines d’aménorrhée. Patrizia Paterlini-Bréchot, qui a dirigé les recherches et fondé l’entreprise Rarecells, souligne : « On pourra diagnostiquer très bientôt, de manière certaine et non invasive, la trisomie 21 et aussi toutes les maladies génétiques de l’enfant à naître, diagnostiquables actuellement par des méthodes invasives ». Elle espère vendre cette année la méthode Iset à l’étranger. Ça m’intéresse, 01/03
Bruno Lina, responsable du Centre national de référence des virus de la grippe pour le sud de la France (Lyon), indique, dans La Croix, que « les méthodes de calcul étant différentes, il n’est pas étonnant d’obtenir des estimations globales différentes ». Et d’ajouter : « Ce qui ne fait pas de doute, c’est que l’épidémie de grippe humaine saisonnière 2012-2013 est longue et touche un plus grand nombre de personnes que d’habitude ». Selon lui, « comme il y a trois virus (…), on devrait parler de trois épidémies ». La Croix, 27/02
Science & Vie se penche sur la tuberculose qui « a fait un retour en force ». Cependant, « 10 ans de travaux ont permis de découvrir un remède enfin efficace ». Il s’agit d’une molécule, la bédaquiline (Sirturo), efficace contre les cas les plus résistants. Selon le mensuel, « d’autres bonnes nouvelles sont à attendre », comme le délamanide, qui « inhibe la synthèse de l’acide mycolique, un composant indispensable au bacille » de Koch, explique le journal. Science & Vie, 01/03
Dans une interview accordée à Science & Vie, David Terman, professeur de médecine et chercheur au Jenomic Research Institute (Californie, Etats-Unis), explique avoir pour idée d’« injecter des globules rouges difformes [drépanocytaires] pour détruire des tumeurs » en les asphyxiant et en les intoxiquant. Selon lui, « ce traitement pourrait agir sur des cancers comme ceux du sein, du colon, du pancréas, de l’utérus, des poumons ou de la tête et du cou ». Il ajoute : « J’espère pouvoir tester le concept chez l’homme d’ici 5 à 10 ans ». Science & Vie, 01/03
Pour la Science rend compte du Human Brain Project, qui a été désigné par l’Union européenne « comme l’un des deux programmes phare de la décennie à venir ». Ce projet vise à simuler par ordinateur un cerveau humain complet. Pour la Science, 01/03
Communiqué de presse : Le Human Brain Project gagne la compétition du plus grand fonds scientifique européen

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube