Synthèse de presse

29 mai 2013

12h02 | Par INSERM (Salle de presse)

Une première victime en France du coronavirus

Le nouveau coronavirus a fait une première victime française, indique Le Figaro qui cite la Direction générale de la santé (DGS). L’homme, âgé de 65 ans, contaminé mi-avril lors d’un voyage aux Emirats arabes unis, « était en réanimation au CHU de Lille depuis le 8 mai », explique le quotidien. Le deuxième malade, qui avait partagé la chambre du premier patient à Valenciennes entre le 27 et le 29 avril, est toujours hospitalisé au CHU de Lille dans un état « stable mais très sérieux », a souligné la DGS. Le Pr Bruno Lina, directeur du Centre national de référence de la grippe, a estimé qu’« il ne faut pas affoler la population. Même si sa mortalité est très élevée, le Mers (« syndrome respiratoire coronavirus du Moyen-Orient ») est extrêmement rare (…). L’homme qui est mort aujourd’hui avait une santé fragile. Au moment où il a été infecté, il était déjà immunodéprimé et souffrait de pathologies sous-jacentes ».

Le Figaro, 29/05

Patrick Couvreur, chercheur européen de l’année pour l’OEB

L’Office européen des brevets (OEB) a remis, hier, à Amsterdam, le Prix de l’inventeur européen 2013, dans la catégorie recherche, au professeur français Patrick Couvreur, soulignent Les Echos. Cet expert en cancérologie a été récompensé pour la mise au point, avec son équipe de l’université Paris-Sud et du CNRS, de nanocapsules qui, « 70 fois plus petites que les globules rouges, transportent les principes actifs jusqu’aux cellules cancéreuses pour les éliminer sans endommager les tissus sains », explique le quotidien. Selon Benoît Battistelli, président de l’OEB, « il s’agit d’une belle avancée dans la lutte contre l’un des fléaux de notre époque ».

Les Echos, 29/05

En Bref

France Inter indique que, selon une étude internationale sur les effets secondaires des médicaments, dont une équipe de l’Inserm a réalisé le volet français, les médecins généralistes sont de moins en moins bien informés. Les visiteurs médicaux jouent un rôle important sur les prescriptions. L’indépendance de l’information ne progresse pas en France, selon l’étude. France Inter, 28/05 – Communiqué de presse : « Des médecins pas assez informés sur les effets indésirables des médicaments« 

Selon une étude, réalisée par le laboratoire de recherche Celtipharm, qui analyse en continu l’activité de 3 004 pharmacies. le nombre de boîtes vendues de méthylphénidate, molécule commercialisée notamment sous le nom de Ritaline et prescrite aux enfants hyperactifs, a augmenté de près de 70% en cinq ans, passant de 283 700 en mars 2008 à 476 900 en mars 2013, indique Aujourd’hui en France. Le nombre de consommateurs a augmenté de 83% en cinq ans et même 114% chez les moins de 20 ans. Cette explosion des ventes divise les médecins. Aujourd’hui en France, 29/05

Les Echos indiquent que Theravectys, a obtenu une avance remboursable d’Oséo de 1,2 million d’euros, dans le cadre du programme d’aide au développement de l’innovation (ADI), pour son vaccin thérapeutique anti-VIH. Celui-ci est basé sur la technologie originale des vecteurs lentiviraux et a reçu le feu vert pour être testé pour la première fois chez l’homme, explique le quotidien. 36 patients doivent être recrutés d’ici cet été dans quatre centres en France et deux en Belgique. Les Echos, 29/05

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube